04/01/2021 23:23
Le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement a déclaré que le niveau de pollution de l’air dans certaines grandes villes, en particulier à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, avait eu tendance à augmenter, affectant la santé publique et les activités socio-économiques du pays.
>>La pollution de l'air a tué près de 500.000 nouveau-nés en 2019
>>Particules fines : le Vietnam prêt pour la lutte contre la pollution de l’air

Le niveau de pollution de l’air à Hanoï a tendance à augmenter.
Photo : VNA/CVN

Les principales sources de pollution est la poussière, les gaz d'échappement des véhicules à moteur, les activités de construction et industrielles avec de grandes quantités de déchets qui n'ont pas été efficacement contrôlé, outre les facteurs météorologiques défavorables.

Afin de limiter les impacts négatifs de la pollution de l'air, le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement a demandé aux autorités des villes et provinces du ressort central d'augmenter la fréquence de la surveillance de la qualité de l'air et de publier les résultats dans les médias pour que les habitants, agences spécialisées et de presse puissent les suivre.

Le ministère a également demandé aux localités d'évaluer des sources d'émissions, de déterminer clairement les causes et de gérer les violations de la loi sur la protection de l'environnement.

En particulier pour Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, le ministère a demandé d’accélérer l'installation et l'exploitation de stations de surveillance automatique de la qualité de l'air, d’effectuer périodiquement des programmes de surveillance.

Il a également demandé d'accélérer la promulgation et la mise en œuvre des plans de développement des transports publics, donnant la priorité aux véhicules utilisant des énergies renouvelables et en retirant les véhicules anciens et obsolètes.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.