05/11/2021 21:24
Hanoï renforce ses liens avec les provinces pour améliorer l’écoulement des produits agricoles, forestiers et aquacoles et s’assurer ainsi d’éviter tout risque de pénurie à l’approche du Têt traditionnel.
>>Hanoï promeut la consommation de produits OCOP
>>Le pays compte 3.200 nouveaux produits OCOP
>>Hanoï : optimisation des coopératives pour une meilleure production

Des fruits, les légumes mis en vente dans le supermarché Aeon à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Lors du récent forum intitulé "Partage d'informations, connexion du commerce des produits agricoles, forestiers et aquacoles entre Hanoï et les provinces et villes", les invités ont discuté des solutions existantes pour faciliter le commerce vers la capitale du pays. 

Cet événement a été organisé en octobre par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural en collaboration avec le Comité populaire de la ville de Hanoï et le Comité populaire de 40 autres provinces et villes.

D’après Nguyên Manh Quyên, vice-président du Comité populaire de Hanoï, la capitale est l'un des grands centres de consommation de produits agricoles. Cependant, Hanoï ne fournit lui-même que 30 à 65% de sa demande. Par conséquent, elle souhaite que les provinces et les villes établissent des plans de distribution de marchandises à Hanoï à l’approche du Têt traditionnel. 

Selon Trân Thi Phuong Lan, directrice par intérim du Département de l'industrie et du commerce de Hanoï, chaque mois, la ville a besoin environ de 92.970 tonnes de riz (capacité d'auto-approvisionnement de 56.338 tonnes, répondant à 65,6% de la demande), 18.594 tonnes de viande de porc (capacité d'auto-approvisionnement de 17.500 tonnes, répondant à 94,1% de la demande), 5.350 tonnes de viande de bœuf (capacité d'autosuffisance de 1.032 tonnes, répondant à 19,3% de la demande), 6.198 tonnes de viande de volaille (autosuffisance de 10.671 tonnes), 103.300 tonnes de légumes (capacité autosuffisante de 67.299 tonnes), 52.000 tonnes de fruits (capacité autosuffisante de 15.000 tonnes), 123,9 millions d’œufs de volaille (capacité d'autosuffisance de 117 millions d'œufs).

"Actuellement, le prix de certains produits tels que le porc, la volaille, la sauvagine et les fruits de mer est en baisse et les paysans ne sont pas intéressés par produire ce type de denrées. Par conséquent, l'approvisionnement de ces produits sera difficile dans les mois prochains", a indiqué Mme Lan.

Hanoï est également prête à se coordonner avec les marques de distribution comme MM Mega Market, BigC, Aeon Mall pour distribuer les produits des provinces vers la capitale.

Sécurité et qualité

Lors du forum, les localités ont pu proposer leurs plans d’écoulement de leurs produits agricoles vers les marchés de Hanoï.

D’après Dô Thi Minh Hoa, vice-présidente du Comité populaire provincial de Bac Kan, la localité possède plusieurs spécialités agricoles comme la courgette, les pousses de bambou séchées, les vermicelles très appréciés par des hanoiens. En effet, ces 9 mois derniers, Hanoï a consommé près de 700 tonnes de courgettes parfumées. D’ici le Nouvel An lunaire, Bac Kan fournira 25.000 tonnes d'agrumes et 2.000 tonnes de vermicelles.

Chaque mois, Hanoï a besoin de plus de 6.000 tonnes de viande de volaille.
Photo : VNA/CVN

De son côté, Vuong Quôc Nam, vice-président du Comité populaire de la province de Soc Trang a fait savoir que les atouts de la province sont l’aquaculture, la riziculture et les arbres fruitiers. En particulier, Soc Trang possède 51.000 ha d'élevage de crevettes d'eau saumâtre, 28.000 ha de superficie d’arbres fruitiers (principalement des manguiers, des longanes et des pommiers étoilés) et 139 produits OCOP notés de 3 à 5 étoiles. Selon M. Quôc Nam, pour que ces plans soient efficaces, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural doit jouer un rôle connecteur dans l’établissement des liens régionaux afin de développer la production et la consommation des produits du delta du Mékong.

Trân Thành Nam, vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, a de son côté rappelé aux producteurs de fournir des informations correctes sur le volume des marchandises. Cela permettra à Hanoï et aux distributeurs de donner un plan de distribution précis, évitant tout risque de gaspillage. 

Selon des délégués venant des localités de Kiên Giang, Dông Thap et Lâm Dông, plusieurs obstacles doivent à l’heure actuelle être levés dans la distribution des produits venant de leurs localités.

En effet, les paysans peinent actuellement à vendre leurs produits aux usines de transformation qui manquent de premières matières à cause des pénuries dues à la crise sanitaire. En outre, toujours selon eux, les commerçants ne disposent pas suffisamment d'informations concernant le volume à produire, le moment de la récolte, l'emplacement, les normes de qualité ou encore les points d'approvisionnement.

De plus, "Il faut garantir la qualité des produits agricoles selon les normes et réglementations nationale et internationale. La sécurité sanitaire des aliments est le premier élément indispensable à la réalisation des coopérations régionales", a conclu M. Thành Nam.

Dans le cadre du forum, les participants ont ainsi signé le programme de coopération intitulé "Assurer la sécurité alimentaire, améliorer la qualité des produits agricoles, forestiers, halieutiques dans le commerce entre Hanoï et les provinces et villes sur la période 2021-2025".

Thao Nguyên/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.