14/03/2019 20:06
Si auparavant, l’apprentissage de l’anglais avec des étrangers était un rêve pour les élèves dans les zones rurales, c’est maintenant possible grâce à la création de groupes de soutien à ces petits.
>>Il donne des cours d’anglais gratuits aux élèves K’Ho

L'enseignante Nguyên Thi Hông Ngân (1er plan, centre) avec ses élèves.
Photo: Lê Dang/CVN

Depuis un an, deux fois par mois, 25 élèves d’un club d’anglais se réunissent dans la salle multimédia du lycée Lê Huu Trac, au district de Huong Son, province de Hà Tinh (Centre), pour une séance d’échange afin d’améliorer leur communication en anglais.

Fondé par Nguyên Thi Hông Ngân, enseignante du lycée Lê Huu Trac, ce club attire non seulement des élèves de cet établissement scolaire mais aussi des autres écoles proches.

Des enfants en zone rurale ont beaucoup de difficultés dans l’apprentissage des langues étrangères, notamment l’anglais. Le manque de pratique est une des raisons principales pour expliquer la faiblesse en l’anglais de ces enfants, a confié Hông Ngân.

Face à ce problème, elle a décidé de créer un club pour améliorer et renforcer la capacité en compréhension orale et écrite de l’anglais de ses élèves. N’importe qui peut en effet participer à ce club anglais sans avoir à dépenser un sou.

Pour la diversité des activités du club, Nguyên Thi Hông Ngân et ses collèges utilisent des films, des chansons, des dessins animés en anglais pour enseigner l’anglais aux enfants.

Pour stimuler l’esprit et l’intellect des enfants, elle utilise également des jeux. Ceux-ci demandent aux enfants de lire, d’observer et de réfléchir en anglais. Un peu de compétition peut aussi être un bon moyen pour les motiver à pratiquer l’anglais !

Un étranger donne un cours d'anglais gratuit à Hà Tinh (Centre).
Photo: Ngoc Thuy/CVN

En outre, Nguyên Thi Hông Ngân a pris l’initiative d’inviter des touristes étrangers à participer à la conversation avec les élèves afin de développer leurs compétences en communication, et particulièrement leur expression orale. Grâce au soutien des propriétaires d'hôtels et à l’enthousiasme des voyageurs étrangers, le niveau d'anglais des élèves s’améliore de plus en plus. L’immersion totale est la clé d’un apprentissage efficace.

De plus, Hông Ngân et Nguyên Quang Thach, fondateur du programme "Don des livres dans les zones rurales", ont cherché des volontaires vietnamiens et étrangers pour donner des cours d’anglais en ligne aux enfants ruraux. Cette initiative a reçu un fort soutien de la communauté web. Actuellement, 60 couples enseignants-élèves se sont créés. Par exemple, un enseignant d’une université à Hanoï donne des cours gratuits de deux heures par semaine aux enfants des zones rurales. Des enseignants sont nombreux, y compris des étudiants vietnamiens faisant leurs études aux États-Unis, en Australie, en Allemagne… 

Ces approches communicatives en ligne aident les élèves à améliorer leur apprentissage de l'anglais, a ajouté Nguyên Thi Hông Ngân. Dans l’avenir, le club envisager de créer des milliers de couples enseignants-élèves.

Nguyên Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

La route aux kouffas de Quang Nam en pleine rénovation Depuis quelques jours, c'est l'euphorie au Centre de la culture et des sports de la commune de Tam Thanh, ville de Tam Ky, province centrale de Quang Nam. Artistes, peintres et villageois très attachés à ces embarcations atypiques, se consacrent à la restauration de la route artistique aux kouffas.