24/04/2020 20:53
Les multinationales diversifient de plus en plus leurs activités au Vietnam, en raison du double effet de la guerre commerciale américano-chinoise et de la pandémie de COVID-19, qui ont perturbé les chaînes d'approvisionnement mondiales, a déclaré Andy Ho, directeur des investissements de VinaCapital à la chaîne de télévision américaine CNBC.
>>Le Vietnam, nouvel eldorado des investisseurs
>>Ouverture davantage de la participation des étrangers
>>Le Vietnam dispose de potentiels pour attirer les investissements, selon un expert russe

À cause du COVID-19, le PIB du Vietnam pourrait chuter de 3,5 à 4%, selon les données de Fitch Ratings. Photo : Thê Anh/VNA/CVN

Le Vietnam a connu une croissance extrêmement forte ces 4 dernières années, de 6,5 à 7%. Cependant, à cause du COVID-19, le PIB  pourrait chuter de 3,5 à 4%, selon les données de Fitch Ratings.

Selon Andy Ho, le côté positif est que le Vietnam a une structure démographique en or avec plus de 100 millions d’habitants, la majorité à l'âge de 35 ans. Et bien sûr, leurs niveaux de dépenses et de consommation augmenteront fortement, ce qui permettra aux entreprises de profiter de la consommation intérieure pour se développer. C'est ce qui se passera dans les 2-3 ans à venir.

"Ces derniers mois, le monde a beaucoup parlé du fait que le Vietnam bénéficiera des changements dans la chaîne d'approvisionnement en raison de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Maintenant   des pays localisent progressivement leur production en raison du COVID-19 et, surtout, les exportateurs sont sûrs que la demande va fortement chuter aux États-Unis, en Europe et dans d'autres régions. Alors que cela signifie-t-il pour les investisseurs?".

Répondant à la CNBC, Andy Ho a déclaré : "Qu'arrivera-t-il au volume des exportations du Vietnam dans les années à venir ? Ce que je vois est une combinaison de deux opportunités pour le Vietnam. Premièrement, la guerre commerciale américano-chinoise a amené de nombreuses entreprises multinationales à diversifier leur offre, à délocaliser leurs usines de Chine et à investir au Vietnam. Deuxièmement, la perturbation de la chaîne d'approvisionnement due au COVID-19 obligera également ces multinationales à retirer leurs approvisionnements venus de Chine et à se tourner vers le Vietnam, en particulier les entreprises de l'industrie électronique. Par exemple, la plupart des Airpod d'Apple sont actuellement fabriqués au Vietnam."

"C'est un signe positif, selon un représentant de VinaCapital, et si vous regardez la chaîne de valeur des exportations du Vietnam - qui est assez faible - c'est une forme de Barbell Effect". D'une part, les entreprises espèrent sur la chaîne d'approvisionnement des produits à bas prix, et que le Vietnam exportera des produits électroniques comme Samsung Electronics. D'autre part, ce que je vois ici est très similaire à Walmart. Les gens consomment les produits Walmart à un rythme considérable, surtout quand nous entrons dans une grave recession économique. Cela créera d'énormes avantages pour les industries au Vietnam", a expliqué Andy Ho.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Inauguration d'un téléphérique disposant du pilier le plus haut du monde Le téléphérique Cat Hai - Phu Long qui relie les communes de Dông Bai et de Phù Long, district de Cat Hai, ville portuaire de Hai Phong (Nord), a été inauguré le 6 juin.