10/07/2021 18:33
L'Association Asie-Pacifique pour l'énergie urbaine (APUEA), en collaboration avec la société Informa Markets, a organisé le 9 juillet un webinaire sur le thème "Potentiel du système de refroidissement régional au Vietnam".
>>Ozone: le Vietnam respecte toujours le Protocole de Montréal
>>Environnement : suppression fin 2014 de la consommation de HCFC-141b
>>Lancement du projet national de gestion de l'élimination des HCFC

La protection de l’environnement est la tâche de tout le monde. 

Photo : CTV/CVN


Les participants, qui sont des experts vietnamiens et étrangers, ont abordé plusieurs questions telles que la durabilité des systèmes de refroidissement urbains dans les villes vietnamiennes, le développement d'un système de refroidissement régional au Vietnam, les économies d'énergie...

Selon Peter Lundberg, responsable des opérations à l'Association Asie-Pacifique pour l'énergie urbaine (Asia Pacific Urban Energy Association - APUEA), la demande croissante de refroidissement dans les pays affecte considérablement le changement climatique. C'est une conséquence des émissions de gaz à effet de serre provenant des énergies fossiles qui alimentent les climatiseurs et autres dispositifs de refroidissement.

Au Vietnam, depuis 2018, le Département du changement climatique du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement met en 
œuvre la 2e phase d’un projet de gestion pour l'élimination des substances appauvrissant la couche d'ozone (HCFC). L'objectif est d'éliminer les substances appauvrissant la couche d'ozone dans le domaine de la production de climatiseurs, de la réfrigération, de la production de mousse et des services de réparation et d'entretien des équipements de réfrigération et de climatisation.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.