11/09/2021 07:38
Avec une topographie variée, comprenant à la fois des plaines, des régions deltaïques, montagneuses, littorales et insulaires, le Vietnam regorge d'atouts pour développer l'écotourisme. 
>>Quang Nam promeut l’écotourisme maritime et insulaire durable
>>Promotion d’une économie et d’un tourisme verts et durables
>>L'écotourisme prend son essor à Tram Tâu

La baie de Ha Long (province de Quang Ninh, au Nord), patrimoine mondial de l’UNESCO.
Photo : Minh Duc/VNA/CVN

Le Vietnam possède une étonnante diversité en matière de faune et de flore avec des centaines d’espèces végétales et animales figurant dans la Liste des espèces rares et précieuses à protéger. En outre, la communauté des Vietnamiens est éparpillée un peu partout sur le territoire, créant autant d’us et coutumes différentes, transmises de génération en génération, à découvrir.

Actuellement, l’écotourisme se développe de plus en plus au Vietnam. De nombreux voyageurs étrangers optent pour ce type de séjour.

Une tendance qui dure

Plusieurs zones écotouristiques ont été créées dans les localités du delta du Mékong. On peut y découvrir la beauté originale de la région fluviale via l’excursion en barque sur les arroyos, la pêche, la visite des vergers, des héronnières, et l’échange avec des habitants locaux.

Touristes découvrant la région fluviale à Bên Tre (Sud).
Photo : VNA/CVN

Dans les régions côtières du Centre, l’écotourisme est lié à l’espace maritime et insulaire. Les tours organisés comprennent la découverte de l’écosystème insulaire, des coraux, etc.

Dans le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), la visite des forêts du khôp, un arbre spécifique de cette région, et l’espace de la culture des gongs, patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2008, sont des atouts locaux afin d’attirer davantage de voyageurs.

Dans le Nord, l’écotourisme est toujours relié aux parcs nationaux et à la communauté des ethnies minoritaires des régions montagneuses. Les séjours qui attirent le plus de visiteurs sont la découverte du mont Fansipan, du lac de Ba Bê, du plateau de Môc Châu… En particulier, l’écotourisme dans la baie de Ha Long, patrimoine mondial de l’UNESCO, et ses alentours est très attractif pour un grand nombre de voyageurs. Tout proche de cet espace patrimonial, à Cát Bà, reconnue réserve de biosphère, l’écotourisme est orienté vers le développement durable de la région maritime et insulaire relié au système écologique spécifique.

Du fait qu’il intègre une dimension éthique et écocitoyenne dans ses pratiques locales, l’écotourisme est l’un des secteurs qui connaissent le plus fort taux de popularité dans le monde, une démarche touristique engagée en faveur du développement durable. Ainsi, la sensibilisation aux enjeux sociaux et environnementaux de toutes les parties prenantes est primordiale. 
 
CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le passage au numérique vital pour le développement du tourisme La technologie a aidé les personnes qui aiment voyager à satisfaire leur désir d’explorer le monde en restant à la maison pour éviter la propagation du COVID-19.