09/04/2018 10:45
Dans le cadre du 45e anniversaire des relations diplomatiques entre le Vietnam et la France, l'exposition photographique "Pot-Au-Pho", un projet de collaboration entre les artistes Julien Brun (français) et Nguyên Da Quyên (vietnamienne), se tient jusqu'au 30 avril et est ouverte au public gratuitement à l’espace Toong, 126 rue Nguyên Thi Minh Khai, Hô Chi Minh-Ville.

Via les photos de l'exposition "Pot-Au-Pho", les spectateurs découvrent  des mots vietnamiens d'origine française.

L'idée du projet "Pot-Au-Pho" est née en 2011. Ce projet s'inspire de la vie quotidienne au Vietnam et dévoile les liens originaux sur le plan linguistique entre le Vietnam et la France.

"Pot-Au-Pho" présente aux visiteurs 60 œuvres photographiques. Ce sont des images de la vie quotidiennes enregistrées dans de nombreux endroits tels que Hôi An, Huê, Nha Trang, Hô Chi Minh-Ville... Dans chaque œuvre, les spectateurs peuvent découvrir un ou plusieurs mots vietnamiens d’origine française.

Le français a eu une influence considérable sur le vietnamien et beaucoup de mots français ont pénétré le vietnamien. Cette influence vient du fait que le français fut largement utilisé au Vietnam dans les documents, livres et journaux et enseigné dans les écoles jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle.

Cette influence a conduit à l'apparition de beaucoup de mots d'origine française dans divers domaines, notamment en sciences et technologies. Ces mots ont été vietnamisés (plus de tonalité, changement de ton ou réduction de la syllabe). Les mots monosyllabiques, utilisés en langage oral, sont facilement accessibles en vietnamien. Les mots avec plusieurs syllabes sont encore très largement utilisés dans les livres.

Julien Brun présente ses œuvres aux visiteurs.

Actuellement, le dictionnaire vietnamien compte environ 500 mots d'origine française ou mâtinés de français tels que pâté (thịt ba tê), poupée (búp bê), rideau (màn ri đô), rodage (chạy rô đa), rondelle (lông đèn), sandale (giày xăng đan), sapotier (quả sa bô chê), savon (xà bông), balcon (ban công), bandeau (băng đô), bidon (bình bi đông), bleu (lơ, xanh lơ), essence (xăng), buffet (tủ búp phê), café (cà phê), carreau (ca rô), champagne (sâm panh), choux fleur (súp lơ), chouchoute (su su), cirque (xiếc), crème (cà rem), divan (cái đi văng)... pour n’en citer que quelques-uns.

La combinaison de Pot-Au-Feu et pho

"Pot-Au-Pho" est une combinaison entre le mot "pot-au-feu" en français et pho en vietnamien. Il représente un bel exemple d'acculturation franco-vietnamienne sur le plan linguistique.

Pot-Au-Feu est un plat à base de viande de bœuf emblématique de la gastronomie française datant du XIe siècle, mais qui pas n’apparaît pas avant 1673 dans le dictionnaire.

L’artiste Nguyên Da Quyên (gauche) et le consul général de France à Hô Chi Minh-Ville, Vincent Floreani (centre), lors du vernissage de l’exposition.

Pour sa part, pho (soupe vietnamienne) est une combinaison des cultures culinaires vietnamiennes, françaises et chinoises. Pho est un exemple typique du concept de "bricolage" que le chercheur culturel Phan Ngoc utilise pour décrire les caractéristiques de base de la culture vietnamienne: acquisition, association, variation par rapport à des sources plus exotiques que l'autocréation. Pho est certes  par la culture culinaire apportée par les Français au Vietnam, mais ce n'est pas une création culinaire exclusive de l'Occident. Il y a également une influence claire de la culture culinaire chinoise au Vietnam, mais là aussi revue à la sauce vietnamienne, autrement dit "vietnamisée".

Pourquoi exposer à Toong Minh Khai ?

Toong Minh Khai a été construit dans l’ancienne imprimerie de l’Agence Vietnamienne d’Information, avec un design basé sur l'idée de lettres pour rappeler l'histoire du bâtiment. Les lettres seront placées dans les coins des hexagones et sur le plancher en béton, donnant l'impression qu’elles sortent du sol.

Si on les relie celles proches les unes des autres, des mots significatifs apparaissent tels que coopération, collaboration, créativité, innovation, tradition, partage, diversité... Des valeurs que Toong veut encourager au sein de la société.

Texte et photos : Trung Khánh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.