10/10/2017 16:16
Le Vietnam a assumé sa responsabilité internationale en proposant pour la première fois un candidat, l’ambassadeur Pham Sanh Châu, au poste de directeur général de l’UNESCO, dont l’élection se déroule à Paris.
>>Célébration du 40e anniversaire du Comité national de l'UNESCO du Vietnam
>>L'UNESCO apprécie les contributions du Vietnam
>>UNESCO : le candidat vietnamien participe aux entretiens

L'ambassadeur Pham Sanh Châu lors d'une conférence de presse, le 27 avril à Paris. Photo : Bich Hà/VNA/CVN

Postuler à la direction générale de l’UNESCO est la résultante de la politique étrangère d’indépendance, d’autonomie, de paix, de coopération et de développement, de diversification, de multilatéralisation des relations extérieures.

Par cette politique, le Vietnam affirme être proactif et actif dans l’intégration internationale, et être un ami, un partenaire fiable et un membre responsable de la communauté internationale.

"Le Vietnam fait toujours partie des pays pionniers dans la mise en œuvre de programmes de l’UNESCO qui apprécie beaucoup ses contributions substantielles à l’accomplissement de ses missions", avait déclaré sa directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, au vice-ministre des Affaires étrangères Lê Hoài Trung, fin avril à Paris.

Cette proposition de candidature pour le poste prestigieux contribue ainsi  à rehausser la position et le rôle du Vietnam sur la scène internationale, et à promouvoir les relations et la coopération bilatérales entre le Vietnam et d’autres pays du monde.

Elle affirme en même temps que l’homme vietnamien dispose de compétences et expériences suffisantes pour participer à la gouvernance des organisations internationales.

Rôle vietnamienne dans la sphère internationale

Le Vietnam vient de remplir ses fonctions en tant que membre du Conseil des droits de l’homme, et est actuellement membre du Conseil économique et social de l’ONU et du Conseil exécutif de l’UNESCO. Il invite les pays à soutenir sa candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Cette nouvelle candidature devra encourager d’autres Vietnamiens à postuler à des instances internationales alors que le pays assume le poste de secrétaire général de l’ASEAN, et a été élu en novembre dernier à la Commission du droit international de l’ONU.

L’ambassadeur Pham Sanh Châu, assistant du ministre des Affaires étrangères du Vietnam et envoyé spécial du Premier ministre chargé des affaires de l’UNESCO, a présenté fin avril au Conseil exécutif son programme d’action en tant que candidat à la direction générale de cette organisation onusienne.

Avec l’aide de tous les organes directeurs, de la famille élargie de l’UNESCO, des partenaires privés et publics et plus particulièrement des États membres, nous parviendrons ensemble à faire de l’UNESCO une "organisation plus forte, plus pertinente et plus efficace au service de la paix et du développement durable", a-t-il déclaré dimanche 8 mars à Paris.

Le directeur général de l’UNESCO est proposé par le Conseil exécutif et nommé par la Conférence générale pour un mandat de quatre ans. La personne désignée par le Conseil exécutif est choisie par un vote à bulletin secret au cours d’un scrutin lors de la 202e session du Conseil exécutif.

Ensuite, le résident du Conseil exécutif communiquera à la Conférence générale au cours de sa 39e session, en novembre 2017, le nom du ou de la candidat(e) choisi(e). La Conférence générale se prononcera ensuite et élira, toujours par un vote à bulletin secret, la personne proposée par le Conseil exécutif.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Quid du tourisme durable en 2018 ? Alors que 2017, proclamée "Année internationale du tourisme durable pour le éveloppement" par les Nations unies, a touché à sa fin, le bilan est fait et les perspectives pour 2018 sont prévues.