04/05/2019 22:49
>>La RPDC lance un missile à courte portée
>>Trump dit avoir apprécié les remarques de Poutine sur la RPDC

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et le secrétaire d'État américain Mike Pompeo se sont entretenus samedi 4 mai par téléphone après le tir de projectiles à courte portée par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), a annoncé le ministère sud-coréen des Affaires étrangères. Les deux chefs de la diplomatie ont échangé leurs points de vue sur ce sujet et ont convenu de gérer la situation avec prudence après de nouvelles analyses, tout en poursuivant leurs communications. Cet entretien survient après que la RPDC a tiré samedi matin 4 mai ces projectiles depuis Wonsan (côte est). Selon l'état-major interarmées sud-coréen, les projectiles ont parcouru entre 70 et 200 km vers l'est en direction de la mer. D'après Séoul, Lee Do-hoon, représentant spécial sud-coréen chargé des questions de paix et de sécurité dans la péninsule coréenne, et Stephen Biegun, représentant spécial américain pour les affaires nord-coréennes, ont convenu par téléphone que les deux parties restent en communication à tous les niveaux. Suite à ces tirs de projectiles, Chung Eui-yong, conseiller à la sécurité du président sud-coréen Moon Jae-in, Suh Hoon, chef des services de renseignement (NIS), et Jeong Kyeong-doo, ministre de la Défense, se sont réunis pour faire le point de la situation en communication étroite avec Washington, a indiqué la Maison Bleue, siège de la présidence sud-coréenne. L'agence Yonhap a cité un officiel de l'armée sud-coréenne qui a confié, sous couvert d'anonymat, que ces projectiles ne seraient pas des missiles balistiques. Pyongyang s'est vu interdire par des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU d'effectuer tout essai de missile balistique. 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnent

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.