01/10/2019 16:56
Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha a tenu le 30 septembre une vidéoconférence urgente portant sur la lutte contre la pollution de l’air avec 16 provinces et ministères concernés, après que la pollution atmosphérique ait atteint des niveaux alarmants à Bangkok et dans les provinces environnantes.
>>Bangkok baigne de nouveau dans le smog
>>La pollution de l'air tue 100.000 enfants par an

Bangkok a présenté le 30 septembre des niveaux excessifs de particules ultra-fines PM2.5. Photo : AFP/VNA/CVN


Le vice-Premier ministre et ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul, le ministre de l'Intérieur, Anupong Paojinda, le ministre des Transports, Saksayam Chidchob, et le directeur général du Département du contrôle de la pollution (Pollution Control Department - PCD) Pralong Damrongthai étaient également présents.

Auparavant, le PCD a annoncé que 14 zones de la région de Bangkok présentaient des niveaux excessifs de particules ultra-fines PM2.5.

Le secrétaire permanent du ministère de la Santé, Sukhum Kanchanapimai, a exhorté les personnes travaillant à l'extérieur à porter des masques et à boire de 6 à 8 verres d'eau par jour, car les niveaux de PM2.5 ont dépassé le seuil de sécurité fixé à 50 microgrammes par mètre cube d’air.

Pour faire face à cette situation, la capitale thaïlandaise a lancé des opérations de pulvérisation d’eau dans le district de Laksi et d'autres parties de la ville dans le but de réduire les niveaux de PM2.5 autour des écoles et le long des grands axes routiers.

Pralong Damrongthai, directeur général du PCD, a indiqué que la pollution de l'air était due à l'absence de vent et à la faiblesse des précipitations.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam Le Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam, réunissant 15 agences de voyage vietnamiennes et des partenaires russes, s’est ouvert lundi 21 octobre dans la ville russe.