22/05/2016 14:40
L’hécatombe de poissons dans les provinces littorales du Centre impacte sérieusement le tourisme. Devant la presse, le directeur adjoint de l’Administration nationale du tourisme (ANTV), Ngô Hoài Chung, appelle tous les acteurs du secteur à la plus grande réactivité.
>>Des fonds pour soutenir la pêche dans le Centre
>>Le tourisme côtier du Centre boit la tasse
>>Derrière le prétexte de protéger l’environnement, le vrai visage de Viêt Tân
>>Hécatombe de poissons : la conclusion finale sera bientôt publiée
>>Déterminer ce qui a tué les poissons au Centre

Quels sont, d’après l’ANTV, les impacts de la mort massive de ces poissons sur le tourisme local et national ?
 
Le tourisme maritime est l’un des points forts du Centre, notamment en période estivale où de nombreux touristes vont prochainement affluer. Cette hécatombe, dont la cause n’est pas encore identifiée, a déjà un impact négatif sur le quotidien des pêcheurs et l’environnement local.

Cet incident local influence évidemment le tourisme au niveau national, et plus particulièrement sur quatre points. Nous portons une plus grande attention à la qualité de l’eau de mer des sites touristiques balnéaires, au degré d’attractivité des destinations préférées telles que Hà Tinh ou Quang Binh entre bien d’autres, à la sécurité alimentaire dans les restaurants et les sites d’hébergement et enfin, à la qualité des services et produits touristiques proposées par les localités concernées.
 
L’ANTV compte-t-elle donner des recommandations aux touristes ?
 
Nous attendons les conclusions officielles des organismes compétents sur les causes de cet incident environnemental. Si les ministères de l’Agriculture et du Développement rural, des Ressources naturelles et de l’Environnement affirment que la mort massive de poissons de mer est due à la pollution, nous allons demander aux agences de voyages de ne pas réaliser de circuits dans ces régions.
Nous recommandons aux touristes de ne pas trop s’inquiéter. Actuellement, l’ANTV a demandé aux services concernés de suivre de très près la situation et les directives du gouvernement en vue de donner à temps des informations précises aux touristes.
 
L’ANTV a-t-elle des demandes et recommandations spécifiques en faveur des professionnels du tourisme ?
 
La mort anormale de poissons dans la province de Hà Tinh influence négativement le tourisme local qui subit une baisse de 30% du nombre de touristes sur les plages. Photo : Bùi Phuong/CVN

Pour minimiser les pertes et les conséquences négatives sur les activités, nous avons demandé aux établissements d’hébergement, aux voyagistes et même aux organismes de gestion étatique des provinces impliquées de suivre de très près les évolutions de la situation ainsi que les enquêtes des organismes compétentes pour informer avec exactitude les touristes. C’est aussi un moyen pour eux de pourvoir adapter de manière approprié leurs activités, à temps. Les restaurants et les établissements hôteliers ont reçu aussi notre recommandation de ne cuisiner que des produits approvisionnés de manière certifiée et sûre pour garantir un maximum la sécurité alimentaire. Les agences de voyage sont appelées à proposer des circuits sécurisés aux touristes, et ils doivent diversifier leurs services et produits pour gagner la confiance et la fidélité des clients.
 
Afin d’améliorer la situation, que proposent les ministères et les Comités populaires des provinces concernées ?
 

L’ANTV demande aux organismes compétents dont les ministères de l’Agriculture et du Développement rural, des Ressources naturelles et de l’Environnement d’identifier rapidement les causes de l’hécatombe, ce qui nous permettra de donner des mesures appropriées pour le secteur touristique. En ce qui concerne les Comités populaires provinciaux, ils devraient inciter les touristes à prendre des précautions lorsqu’ils voyagent dans ces zones. Nous avons contacté les Services de la culture et des sports et du tourisme de ces provinces, l’Association du tourisme du Vietnam et les entreprises de tourisme installées dans ces localités. Il leur est recommandé d’être sur le qui-vive et de respecter les directives du gouvernement et des autorités locales en vue d’informer à temps les touristes. Ces Services se doivent de donner eux-mêmes des mesures concrètes en vue de rassurer les touristes.

Hai Quan-Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.