18/04/2018 23:49
La décision du Département américain du commerce (DOC) d’appliquer des droits antidumping élevés aux filets de poisson tra congelés en provenance du Vietnam désavantage les exportateurs vietnamiens. Dans une interview accordée à l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA), Truong Dinh Hoè, secrétaire général de l'Association des exportateurs et producteurs de produits aquatiques (VASEP), l’a jugée injuste.

>>La filière poisson tra vise 2 milliards de dollars d'exportations en 2018
>>Quarante entreprises attendues à la foire du poisson tra à Hanoï
 

Les exportations de poissons tra et basa ont rapporté au Vietnam plus de 400 millions de dollars.
Photo: VNA/CVN


Le 13e réexamen administratif (POR 13) du DOC concerne les filets de poissons tra congelés importés d’août 2015 à juillet 2016. Pour ce réexamen, le DOC a choisi la société vietnamienne Go Đàng (Godaco) et a décidé d’appliquer un taux de 3,87 dollars le kg. Ce taux sera considéré comme le niveau moyen appliqué à d’autres entreprises.

Selon le secrétaire général de l'Association des exportateurs et producteurs de produits aquatiques (VASEP), 
Truong Dinh Hoè, le DOC a utilisé le taux établi sur la base de données de faits défavorables disponibles pour calculer le taux moyen pour les entreprises vietnamiennes bénéficiaires de taux distincts. Ce taux, le plus élevé jamais appliqué par le DOC, a augmenté de 5,61 fois comparé à celui de 0,69 dollar le kilogramme lors du 12e réexamen administratif, et est bien supérieur au taux à l’échelle nationale de 2,39 dollars le kilogramme pour les entreprises qui ne sont pas bénéficiaires de taux distincts.


Dans son interview avec la VNA, Truong Dinh Hoè a annoncé que Godaco avait porté plainte au Tribunal de commerce international des États-Unis pour demander de réviser les méthodes de calcul du DOC. "Ce procès pourrait durer de 1,5 à 2 ans et aboutir à de bons résultats, dont un taux moins élevé", a-t-il indiqué, ajoutant que le marché américain était encore ouvert aux exportateurs vietnamiens.

Le secrétaire général de la VASEP a ensuite appelé les entreprises vietnamiennes à continuer à améliorer la qualité de leurs produits et à moderniser leurs technologies afin de conforter leur présence sur les marchés exigeants tels que les États-Unis ou l’UE.

Au premier trimestre 2018, les exportations de poissons tra et basa ont rapporté au Vietnam plus de 400 millions de dollars, soit une hausse de 7% en un an.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.