15/03/2018 11:43
"Protégez notre avenir, pas les armes à feu" : des dizaines de milliers d'élèves américains ont interrompu mercredi 14 mars les cours et exigé de Donald Trump des mesures pour prévenir de nouvelles tueries dans les écoles.

>>Deux enfants blessés dans une fusillade à Houston
>>Donald Trump assure qu'il aurait agi pendant la fusillade en Floride
>>Trump vante l'effet dissuasif d'enseignants armés dans les écoles
 

Le première manifestation des élèves américains contre les armes, le 14 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN


De New York à la Californie, de Chicago jusqu'au Texas, ces adolescents avaient minutieusement préparé des pancartes et répété des slogans, pour cet événement baptisé "National School Walkout".

Pour beaucoup, il s'agissait de leur première manifestation et celle-ci s'est révélée la plus importante depuis des années sur le sujet des armes, que beaucoup d'Américains estiment relever de leurs droits les plus fondamentaux.

Des centaines de collégiens et de lycéens ont ainsi afflué vers la Maison Blanche à Washington. "Les prières, cela ne suffit pas", ont-ils crié à l'intention du président américain.

Cette mobilisation visait aussi à rendre hommage aux victimes d'un massacre au fusil semi-automatique dans un lycée de Floride, un mois jour pour jour après le drame.

L'interruption des cours a débuté à 10h00 et était censée durer 17 minutes, une minute pour chacune des 17 personnes tuées par balle le 14 février à Parkland. Mais, dans de nombreuses écoles, les élèves ont dépassé cette durée.

"Stop à l'inaction", ont par exemple insisté les lycéens de Parkland, à la pointe de cette contestation spontanée.

"Nos hommes politiques, nos représentants au parlement, notre président, notre gouverneur ne parlent pas en notre nom. C'est vraiment regrettable. Voilà pourquoi c'est à nous de réagir", a expliqué Emiro Portillo, un élève du lycée.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.