05/06/2020 10:40
La pandémie de COVID-19 a des impacts majeurs partout dans le monde. Seule une coopération internationale permettra de surmonter cette crise sanitaire, ont estimé Deborah Paul et Diedrah Kelly, ambassadrices du Canada respectivement au Vietnam et auprès de l’ASEAN.
>>Plus de 30.000 morts au Brésil, l’Italie rouvre ses frontières
>>Banque mondiale : le Vietnam, une "étoile brillante dans le ciel sombre du COVID-19"

Diedrah Kelly, ambassadrice du Canada auprès de l’ASEAN (gauche), et Deborah Paul, ambassadrice du Canada au Vietnam. Photo : ADC/CVN

Ces dernières années ont vu de nombreuses crises miner les affaires mondiales et nous sommes au cœur de la plus inquiétante jusqu’à présent : la pandémie de COVID-19. Grâce à des mesures rapides et décisives, ainsi qu’aux efforts de toute la société, le Vietnam a été un modèle de réussite dans la lutte contre la propagation de l’infection, assurant à la fois la sécurité de sa population et préparant le rebond économique.

Ce qui est en jeu dans le monde entier, ce ne sont pas seulement des vies et des moyens de subsistance, mais c’est aussi notre ordre international. Les effets de la maladie ont dévoilé les inégalités inhérentes à toutes nos sociétés. De fait, cette crise est à la fois le plus grand test pour notre architecture multilatérale moderne et la plus importante opportunité de démontrer que seule une coopération globale organisée peut vaincre cette menace commune et permettre de mieux nous reconstruire.

Dans ce contexte, les Nations unies prévoient d’organiser des élections à New York en juin afin de pourvoir des sièges de membres non permanents du Conseil de sécurité de l’ONU pour 2021-2022. Le Canada est en lice pour un siège et cherche à collaborer pour soutenir la paix, lutter contre les changements climatiques, faire progresser l’égalité des genres et renforcer le multilatéralisme. Il a aussi placé la sécurité économique au cœur de son programme pour le Conseil de sécurité.

En effet, depuis quatre ans, le Canada fait pression pour une croissance plus inclusive par le truchement du Groupe des amis sur le financement innovant qu’il a cofondé avec la Jamaïque. Pendant tout ce temps, il s’est efforcé de combler le fossé entre les investisseurs du secteur privé et les ministères des Finances du monde entier en tirant parti du potentiel économique des pays en développement.

Le Canada est conscient que la paix repose sur des intérêts économiques, à la fois pour prévenir les conflits et pour maintenir des trêves fragiles. Le Premier ministre Justin Trudeau en a fait l’une des pierres angulaires de la présidence canadienne du G7 en 2018.

Renforcer la coopération avec le Vietnam

Aujourd’hui, face à cette pandémie, le Canada redouble d’efforts pour prendre des mesures en faveur de l’allègement de la dette, des chaînes d’approvision-nement et de la sécurité alimentaire.

À travers notre programme de coopération pour le dévelop-pement au Vietnam, nous œuvrons avec nos partenaires sur des priorités partagées. Elles incluent les énergies propres, le financement de la lutte contre les changements climatiques, le développement de compétences pour les coopératives, les PME et l’emploi pour assurer que les groupes les plus vulnérables, ainsi que les femmes et les filles, soient en mesure de profiter de la reprise économique et que ne personne ne soit laissé pour compte.

 
Centre de dépistage du COVID-19 dans un hôpital de Toronto, au Canada. 
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le Canada a été fier de soutenir le Vietnam dans sa candidature largement couronnée de succès pour un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Nous avons un intérêt commun à promouvoir le respect de l’état de droit international, à renforcer les organisations multilatérales et à faire avancer l’agenda "Femmes, paix et sécurité". Nous saluons les efforts du Vietnam pour renforcer les liens entre l’ONU et les organisations régionales telles que l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

En tant que partenaire de dialogue de longue date de l’ASEAN, le Canada est persuadé que nous sommes plus forts ensemble et que le thème de la présidence vietnamienne "Cohésif et Réactif" est encore plus pertinent à la lumière de la pandémie. 

Collaboration intégrale Canada - ASEAN

Un des nombreux domaines dans lesquels le Canada et l’ASEAN ont travaillé ensemble est une initiative pour limiter les menaces biologiques dans le but de renforcer la santé publique. Ensemble, nous avons consolidé, dans toute l’ASEAN, les capacités à prévenir et détecter l’apparition de maladies infectieuses émergentes, dont le COVID-19, et à y faire face.

De façon plus large, pour répondre à la pandémie, le Canada a annoncé une contribution de 850 millions de dollars canadiens (environ 600 millions de dollars américains) afin de soutenir les efforts internationaux pour combattre le COVID-19, et une autre de 600 millions de dollars canadiens pour la recherche sur un vaccin par le biais de Gavi, l’Alliance du vaccin. En outre, le Canada n’a pas oublié les défis internationaux en cours. Il a ainsi apporté une contribution de  47,5 millions de dollars canadiens aux efforts pour éradiquer la poliomyélite et de 306 millions de dollars canadiens pour permettre aux agences onusiennes et organisations de la société civile d’apporter une aide humanitaire afin de répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables de la planète.

Lorsque se tiendra l’élection au Conseil de sécurité des Nations unies en 2020, le dernier mandat canadien remontera à plus de 20 ans. Bien des choses ont changé depuis. Le monde est plus interconnecté que jamais. Les opportunités sont immenses et, le plus souvent, les défis sont systémiques et liés entre eux. Aucun État, quelles que soient sa taille et sa puissance, ne peut réussir en agissant seul. Nous devons tous travailler ensemble pour être en mesure de relever les défis du XXIe siècle. Le Canada va continuer de mettre à profit son appartenance à de nombreuses institutions internationales et d’unir ses forces, en ne laissant personne pour compte, pour soutenir un système mondial post-COVID 19 mieux préparé à servir tous les pays.

Deborah Paul, ambassadrice du Canada au Vietnam, 
et Diedrah Kelly, ambassadrice du Canada auprès de l’ASEAN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Binh Thuân : le festival Kate 2020 prévu pour octobre Le festival Kate 2020 devrait avoir lieu dans la ville de Phan Thiêt (province de Binh Thuân, Centre) du 15 au 16 octobre, a annoncé le Département provincial de la culture, des sports et du tourisme.