19/05/2020 17:25
Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, entre janvier et avril, avec 37% du total de la valeur à l’export, les États-Unis sont demeurés en tête des marchés importateurs de noix de cajou du Vietnam.
>>Hausse des exportations de noix de cajou
>>Produits agricoles, sylvicoles et aquatiques exportés en baisse en quatre mois
>>Nikkei Asian Review : le Vietnam demeure le "roi de la noix de cajou" du monde

Transformation des noix de cajou à exporter. Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Les Pays-Bas et la Chine se sont classés respectivement 2e et 3e, avec 12% et 7% du total. Alors que la valeur à l’export de la noix de cajou a chuté de 46,7% sur le marché chinois, elle a été multipliée par 2,4 fois en Arabie saoudite.

De janvier à avril, le pays a exporté 137.000 tonnes de noix de cajou de toutes sortes pour une valeur de 948 millions de dollars, +19,4% en volume et +4,2% en valeur en glissement annuel.

Durant cette période, les importations nationales de noix de cajou  - notamment brute - ont connu une hausse de 3,2% en volume mais une baisse de 13,9% en valeur en glissement annuel, en affichant 293.000 tonnes d’un coût de 413 millions de dollars.

Dans l’UE, les importateurs ont de forts besoins pour les stocks en raison de craintes que la pandémie de COVID-19 généralisée en Afrique - premier fournisseur de noix de cajou brute du Vietnam - affectera l'approvisionnement.

En Chine, des usines de transformation de la noix de cajou ont repris leurs activités post-COVID-19. Il est donc possible que les exportations vietnamiennes puissent connaître une nette croissance dans les mois à venir.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.