12/09/2018 17:32
>>Le Vietnam doit optimiser l’intelligence artificielle pour son essor
>>Le sommet du blockchain du Vietnam s’ouvrira en juin

Plus d'un Allemand sur quatre considère l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) plus comme un risque que comme un bénéfice, selon une étude représentative menée par le groupe d'analyses et de données international YouGov publiée mardi 11 septembre. Le rejet des applications de l'IA augmente avec l'âge. D'après l'étude menée par YouGov, 29 % des personnes âgées entre 54 ans et 72 ans en Allemagne pensent que les risques seraient supérieurs aux bénéfices, alors que la part des personnes désapprouvant l'IA âgées entre 18 ans et 36 ans est légèrement inférieure (22 %). Tous groupes d'âge confondus, seuls 15 % pensent que l'utilisation de l'IA est globalement plus avantageuse que néfaste. Les Allemands auraient tendance à se montrer "sceptiques quant à l'utilisation générale de l'intelligence artificielle", selon l'analyse de YouGov. L'utilisation de l'IA pour évaluer les individus rencontre la plus haute résistance. Trois-quarts des Allemands préfèrent un homologue humain pendant un entretien d'emploi et n'aiment pas que la sélection des candidatures à un emploi soit faite par des machines ou des algorithmes. D'après l'étude de YouGov, l'IA est plébiscitée dans la rédaction de rapports sur les prix ou encore les matchs de football. Près de la moitié des personnes interrogées estiment que ce genre de rapports peuvent être écrits par des machines.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).