05/04/2021 12:11
Plus de 70 personnes ont péri et des dizaines d'autres sont toujours portées disparues dans les inondations et les glissements de terrain en Indonésie et au Timor oriental, ont annoncé lundi 5 avril des responsables locaux.
>>Séisme en Indonésie : les pluies torrentielles compliquent les recherches
>>Indonésie : le bilan des inondations grimpe à 21 morts
>>Indonésie : 15 morts et des dizaines de disparus dans des crues subites

Importants dégâts à Lembata (Indonésie) après des inondations, le 5 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

"On dénombre 55 morts, mais ce bilan continue d'évoluer, d'autant que 42 personnes sont toujours portées disparues", a déclaré à la presse Raditya Jati, le porte-parole de l'Agence indonésienne de gestion des catastrophes.

Au moins 16 personnes ont trouvé la mort au Timor oriental, selon un responsable timorais.

Des inondations et crues soudaines provoquées par des pluies torrentielles ont semé le chaos sur les îles situées entre Florès, en Indonésie, et le Timor oriental, poussant des milliers de personnes à rechercher un abri dans des centres d'accueil.

Ce déluge a fait déborder des réservoirs d'eau et inondé des milliers de maisons.

Les glissements de terrain et les crues subites sont courants dans l'archipel indonésien, notamment à la saison des pluies. Mais les défenseurs de l'environnement soulignent que la déforestation favorise ces catastrophes.

En janvier, 40 Indonésiens avaient trouvé la mort lors d'inondations qui ont touché la ville de Sumedang, dans l'Ouest de Java.

L'agence nationale de gestion des catastrophes estime que 125 millions d'Indonésiens, soit environ la moitié de la population de l'archipel, vivent dans des régions à risque de glissements de terrain.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.