21/07/2019 17:17
>>53 immigrants clandestins sauvés au large de la côte ouest de la Libye
>>Naufrage au large de la Tunisie, plus de 80 migrants portés disparus

Un total de 63.316 migrants sont rentrés chez eux en 2018, par le biais des programmes de retour volontaire et de réintégration relevant de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Selon un document de l'OIM relatant les points saillants de 2018 sur le retour et la réintégration des migrants, relayé par des médias dimanche 21 juillet, ce chiffre représente une diminution de 12% par rapport à 2017. Sur les 63.316 migrants assistés l'année dernière, près de la moitié, 30.919 personnes, soit 49% de tous les bénéficiaires du programme, ont été aidés par l’OIM dans seulement deux pays, l’Allemagne et le Niger, avec chacune environ 15.000 migrants. Plus largement, l’année 2018 a confirmé d’autres tendances clés, telles qu’une augmentation des retours volontaires assistés de régions hors de l’EEE et de la Suisse, en particulier en Afrique de l’Ouest et du Centre, ainsi qu’une augmentation de la charge de travail pour l’aide aux migrants en situation de vulnérabilité dans le monde. Parmi les personnes qui ont choisi de rentrer chez elles, les Irakiens constituaient le plus important contingent en 2018, avec 5.661 rapatriés,suivis de la Guinée (5.088), de l'Ethiopie (4.792), du Mali (4.042), de la Géorgie (2.681), de l’Afghanistan (2.232), de l’Albanie (2.167), l’Ukraine (1.901) et la Côte d’Ivoire (1.834). Par ailleurs, 65 bureaux nationaux de l’OIM dans les pays d’accueil ou de transit ont fourni des services de conseil liés à la réintégration à 18.274 bénéficiaires avant leur départ.

APS/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La La 14e Fête culturelle des ethnies de la région du Nord-Ouest a débuté ce dimanche 18 août dans la ville de Son La, province éponyme (Nord-Ouest).