08/01/2016 13:48
Plus de 50 personnes ont péri le 7 janvier en Libye dans un attentat suicide contre un centre de la police dans l'Ouest, la pire attaque dans ce pays depuis 2011, et six autres sont mortes dans un attentat suicide dans la ville pétrolière de Ras Lanouf.
>>L'ONU valide un gouvernement d'union dans l'espoir de contrer l'EI

Un homme sur les lieux d'un attentat suicide au camion piégé contre un centre de formation de la police à Zliten dans l'Ouest de la Libye, le 7 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Dans la ville de Zliten (170 km à l'est de Tripoli), un kamikaze a fait détoner des explosifs à bord d'un camion-citerne à 08h30 (06h30 GMT) contre le centre de formation de la police, a indiqué une source de la sécurité locale.

Selon un témoin, il y avait dans le centre quelque 300 hommes dont une majorité de gardes-côtes.

L'attaque n'avait pas été revendiquée en fin de journée.

Le groupe jihadiste État islamique (EI) a profité du chaos pour s'implanter en Libye, où deux gouvernements rivaux -l'un dans l'Est reconnu par la communauté internationale et l'autre siégeant à Tripoli- se disputent le pouvoir.

"Entre 50 et 55 personnes ont été tuées et au moins 100 blessées" dans le quartier bondé de Soug al-Talata, dans le centre-ville de Zliten, ville contrôlée par la coalition des milices de Fajr Libya liée aux autorités de Tripoli, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Ammar Mohamed Ammar.

Un Libyen sur les lieux d'un attentat suicide au camion piégé qui a fait plus de 50 morts à Zliten à l'Ouest du pays, le 7 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Le porte-parole de l'hôpital de Zliten, Mouammar Kadi a affirmé que son établissement avait accueilli au moins 40 corps et 70 blessés. L'hôpital de Misrata, à 70 km plus à l'Ouest, a reçu quatre morts et une cinquantaine de blessés.

Plus tard dans la soirée, un autre attentat suicide a fait six morts, dont un bébé, et huit blessés à un point de contrôle à l'entrée de la ville pétrolière de Ras Lanouf, dans l'est de la Libye, selon le Croissant-Rouge.

Il n'y a pas eu non plus de revendication.

Carte de Libye localisant Zliten,où au moins 45 personnes ont été tuées dans un attentat au camion piégé jeudi 7 janvier contre un centre de formation de la police.  Photo : AFP/VNA/CVN
L'EI avait mené le 4 janvier des attaques visant les installations pétrolières notamment à Ras Lanouf, entraînant des combats avec les gardes de ces sites.

L'ONU s'efforce de mettre en place un gouvernement d'union et l'émissaire spécial de l'ONU pour la Libye, Martin Kobler, a souligné la nécessité pour le Parlement légitime d'approuver rapidement sa formation, prévenant que tout retard profiterait à l'EI.

Un accord prévoyant un tel gouvernement a été signé sous l'égide de l'ONU le 17 décembre par des membres des deux Parlements rivaux, et doit être entériné avant le 17 janvier.

Condamnant fermement les attentats, l'Union européenne, la France, l'Italie et les États-Unis ont encouragé les Libyens à s'unir face "au terrorisme" et à appliquer "d'urgence" l'accord sur le gouvernement national.

Les Occidentaux poussent les Libyens à former un seul gouvernement, qu'ils pourront soutenir face aux jihadistes.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.