24/07/2021 17:13
Le volume total de fret manutentionné dans les ports maritimes vietnamiens devrait atteindre plus de 425 millions de tonnes au cours des sept premiers mois de 2021, en hausse de 6% par rapport à la même période l’an dernier, selon à l’Administration maritime du Vietnam (VMA).
>>Voie navigable, "voie verte" pour le transport de produits de première nécessité
>>Les exportations de fruits et légumes devraient atteindre quatre milliards d'USD en 2021


Le port maritime de Hai Phong (Nord).
Photo : VNA/CVN

Sur ce total, les cargaisons d’exportation ont atteint plus de 106 millions de tonnes, soit une progression de 9% en glissement annuel, tandis que les cargaisons d’importation s’élevaient à environ 133 millions de tonnes, en hausse de 2%.

La manutention des marchandises nationales a atteint près de 184 millions de tonnes, en hausse de 7% en glissement annuel.

En particulier, le volume de conteneurs manutentionnés dans les ports maritimes a atteint environ 14,7 millions d’équivalents vingt pieds (EVP), soit un bond de 21% en glissement annuel.

Les statistiques de la VMA ont également montré une forte augmentation du volume de marchandises transitant par les ports de la province de Thai Binh (en hausse de 65%), Dông Thap (+ 56%), Quang Ngai (+ 38%), Hai Phong (+ près de 16%) et Hô Chi Minh-Ville (+ près de 9%).

Une forte croissance a également été enregistrée dans le volume de marchandises en conteneurs dans les ports maritimes de Vung Tàu (en hausse de 41%), de Hô Chi Minh-Ville (+ 16,46%) et de Hai Phong (en hausse de plus de 19,8%). 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.