21/09/2018 18:47
Quelque 3.845 familles libyennes ont été contraintes de se déplacer suite aux derniers affrontements survenus dans le sud de Tripoli, selon l'Organisation Internationale de la migration (OIM).

>>L'ONU condamne les nouvelles violences à Tripoli
>>L'ONU salue l'organisation d'élections municipales en Libye

Plus de 19.000 libyens ont été déplacés depuis fin août vers d'autres zones de sécurité. Photo: AFP/VNA/CVN

Dans un communiqué, l'OIM a indiqué que "quelque 19.225 personnes en provenance de différentes régions ont été déplacées depuis fin août vers d'autres zones de sécurité, suite aux affrontements armés opposant les forces gouvernementales aux milices armées".

Pour leur part, les services de secours libyens ont fait savoir que des dizaines de familles ont été déplacées vers des zones plus sécurisées suite à ces affrontements éclatés ces derniers jours.

Mardi 18 septembre, les combats entre milices rivales ont connu un regain d'intensité au sud de Tripoli, provoquant une coupure générale d'électricité sur l'ouest et le sud du pays.

Ces violences interviennent quelques jours après la création d'un comité de surveillance du cessez-le-feu conclu récemment entre les parties libyennes au conflit et d'une commission chargée des questions sécuritaires.

Tripoli a récemment connu de violents affrontements entre les forces du gouvernement et la milice de la septième brigade autoproclamée issue de la ville voisine de Tarhounah, à quelque 80 km au sud-est de Tripoli, qui ont fait 78 morts et 313 blessés.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.