04/02/2020 16:58
Les autorités japonaises vérifiaient mardi 4 février l'état de santé de 3.711 personnes en quarantaine à bord d'un bateau de croisière près de Tokyo, après un cas avéré de coronavirus parmi l'un des passagers ayant débarqué à Hong Kong.
>>La Chine admet des "insuffisances", le bilan monte à 425 morts
>>L'hôpital bâti dans l'urgence à Wuhan reçoit ses premiers malades
>>Le monde confiant dans la victoire chinoise

Le bateau de croisière Diamond Princess, en quarantaine, avec plus de 3.700 passagers à bord, ancré au large du port de Yokohama, le 4 février au Japon.
Photo : AFP/VNA/CVN

La télévision japonaise montrait des images de plusieurs officiers de quarantaine montant à bord du Diamond Princess, un navire de croisière de la compagnie américaine Princess Cruises (groupe Carnival Corp), pour vérifier l'état de santé des 2.666 passagers et 1.045 membres d'équipage.

Ces mesures ont été décidées après des tests positifs du virus meurtrier chez un passager âgé de 80 ans qui avait débarqué à Hong Kong le 25 janvier. Le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga avait annoncé lundi que le navire, arrivé au port de Yokohama (ouest de Tokyo) avec un jour d'avance, serait placé en quarantaine.

Une femme d'une vingtaine d'années qui voyageait avec sa mère a déclaré mardi à la chaîne de télévision privée TBS qu'il avait été "demandé à tous les passagers de rester dans leur cabine en attendant de subir le test de détection du virus".

Elle a précisé avoir attendu avec sa mère dans leur cabine depuis lundi 3 février et être toujours mardi matin sans informations sur le moment où elles seraient examinées. Le navire avait déjà été placé en quarantaine samedi à Naha, sur l'île méridionale japonaise d'Okinawa. Mais une seconde quarantaine a été organisée après la découverte du coronavirus chez l'octogénaire débarqué à Hong Kong.

Le Japon a répertorié sur son territoire 20 cas de personnes infectées, dont quatre sans symptômes, selon les dernières données du ministère de la Santé diffusées lundi 3 février. Depuis samedi, le pays refuse l'entrée sur le territoire aux étrangers ayant récemment séjourné dans la province chinoise du Hubei, l'épicentre de l'épidémie, dans le centre de la Chine. Le Japon a affrété trois avions jusqu'à présent pour rapatrier 565 de ses ressortissants de Wuhan, capitale du Hubei.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Cao Quy, un site historique  Direction Cao Quy, un village rattaché à la commune de Liên Khê, dans la ville côtière de Hai Phong au Nord-Est, à une centaine de kilomètres de Hanoï. Des dizaines de pieux viennent d’être découverts dans un champ du village. Selon les archéologues, ils auraient servi pour la fameuse bataille navale et la grande victoire de Bach Dang en 1288.