10/09/2019 16:22
Pas moins de 2.510 points chauds, indiquant la présence d'incendies de forêts, ont été repérés par des satellites dans plusieurs pays en Asie du Sud-Est du 4 au 7 septembre.
>>Au Brésil, pas de répit sur le front des incendies
>>Incendies en Amazonie: Bolsonaro accepte finalement une aide financière de l’étranger

Des pompiers à la lutte contre une incendie de forêt en Indonésie.
Photo: Forbes/CVN

Mulyono R. Prabowo, directeur adjoint de l'Agence indonésienne de la météorologie, de la climatologie et de la géophysique (BMKG), a déclaré que le nombre de points chauds en Asie du Sud-Est avait tendance à augmenter.

Sur la base de la surveillance par les satellites Terra/Aqua MODIS, SNPP, NOAA20 et Himawari-8 dans la région, un total de 727 points chauds a été trouvé mercredi 4 septembre, 516 jeudi 5 septembre, 619 vendredi 6 septembre et 648 samedi 7 septembre.

Ces points chauds ont été observés en Indonésie, en Malaisie, aux Philippines, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Vietnam, au Timor-Leste et en Thaïlande. Aucune brume transfrontière n'a été détectée.

La BMKG a exhorté le public à rester vigilant face aux éventuels incendies de forêt, à la pollution atmosphérique et à la sécheresse.

L'Indonésie est confrontée à une saison sèche sévère provoquée par El Nino, qui  provoque des sécheresses et des incendies de forêt dans plusieurs localités cette année.

En Indonésie, huit provinces doivent faire face aux incendies de forêt, six ont déclaré l'état d'urgence de 90 à 323 jours, a récemment déclaré un responsable du ministère indonésien de l'Environnement et des Forêts.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Heureux ceux qui ont la main verte Niché dans un quartier résidentiel attenant à la rue Lê Thanh Tông, à Hanoï, Green Oasis est un véritable petit havre de verdure comme on les aime. Les clients raffolent de toutes ces petites vitrines remplies de plantes qui ornent les lieux…