24/02/2020 11:48
Le Comité populaire de la province de Quang Nam au Centre vient d'approuver un plan de gestion du patrimoine culturel mondial du vieux quartier de Hôi An pour la période 2020-2025, orientations pour 2030.
>>À Hôi An, le tourisme montre des signes de reprise
>>COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale

Une vue nocturne de Hôi An, province de Quang Nam au Centre.
Photo : ST/CVN

Le plan de préservation du vieux quartier de Hôi An nécessitera un investissement de 253 milliards de dôngs (10,88 millions d’USD), dont 200 milliards destinés à la restauration d'ouvrages spéciaux, d'anciennes maisons, de paysages fluviaux, etc.

En outre, les autorités locales mobiliseront d’autres ressources au service de la conservation et du développement des valeurs de la vieille ville de Hôi An.

Cette ancienne ville est située dans la province de Quang Nam, au centre du Viet Nam, sur la rive nord de l’embouchure du fleuve Thu Bôn. Le bien inscrit s’étend sur 30 ha et dispose d’une zone tampon d’une superficie de 280 ha. Il est un exemple extrêmement bien préservé des petits ports marchands qui, entre les XVe et XIXe siècles, ont commercé au long cours tant avec les pays du Sud-Est et de l’Est de l’Asie qu’avec le reste du monde. Son déclin, à la fin du XIXe siècle, a permis de conserver à un très haut degré d’authenticité son tissu urbain traditionnel.

La ville est un reflet du mélange des cultures indigènes et étrangères (principalement chinoises et japonaises et, plus tardivement, européennes) qui a donné naissance à ce vestige unique.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.