14/12/2018 22:26
Le Comité populaire de la province de Thanh Hoa (partie Nord du Centre) a décidé de consacrer plus de 25 milliards dôngs à l’étude et à la fouille du mausolée de Triêu Tuong dans la commune de Hà Long, district de Hà Trung.
>>Thanh Hoa prévoit de nouvelles fouilles du mausolée de Triêu Tuong

Le mausolée de Triêu Tuong dans le district de Hà Trung, province de Thanh Hoa (Centre). Photo: TN/CVN

Le site fera l'objet de fouilles sur 2.800 m² entre 2018 à 2019, dont les portes donnant sur les quatre directions, les temples, les lacs et les puits mentionnés dans des documents anciens.

Le mausolée a été construit sur ordre du roi Gia Long en 1803 au village de Gia Miêu, dans la commune de Ha Long, district de Hà Trung. C'est la patrie des neuf seigneurs et des 13 rois de la dynastie des Nguyên, qui a duré de 1802 à 1945. Ce mausolée a une valeur architecturale et artistique particulière.

Le projet vise à restaurer l'ancienne citadelle, le temple Triêu Tuong, les maisons communes de Gia Miêu et d'Ong, ainsi que la maison de culte de la famille Nguyên Huu.

Les responsables devraient achever les travaux d'excavation et de reconstruction du mausolée intérieur d'ici à 2020.

De nombreux historiens considèrent le site comme une version miniaturisée de la citadelle impériale de Huê. Il comprend de nombreux bâtiments dans un complexe d’une superficie de 50.000 m², entouré de lacs et de ponts en briques.

Selon les documents, deux couches de murs entouraient le site comme une citadelle. L'espace intérieur est divisé en trois zones principales. La partie médiane est composée de temples dédiés à Nguyên Kim (1468-1545) et  Nguyên Hoàng (1525-1613), ancêtres des rois Nguyên. La partie est du site abrite un temple dédié au père de Nguyên Kim, Nguyên Hoàng Du (? -1518), tandis que la partie ouest est réservée aux mandarins, soldats et familles gardant le mausolée.

Le mausolée de Triêu Tuong s'est détérioré au fil du temps et il ne reste plus que ses fondations. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans