01/06/2019 14:57
Selon l'Agence des Nations unies pour les migrations (OIM), le nombre de migrants et réfugiés arrivés en Europe par la Méditerranée depuis janvier dernier a dépassé le seuil des 21.000, ce qui constitue une baisse d'environ un tiers par rapport aux 32.070 arrivés au cours de la même période de l'an dernier.
>>Libye: la Marine secourt 290 immigrants au large de la côte ouest
>>Merkel veut coopérer plus avec le Niger pour lutter contre l'immigration
>>L'UE appelle à améliorer les politiques sur la migration

Des migrants à bord d'un canot pneumatique secourus par des membres de l'ONG SOS Méditerranée, le 9 juin 2018, en mer Méditerranée.
Photo: AFP/VNA/CVN

Ce sont exactement 21.301 migrants et réfugiés qui sont entrés en Europe par voie maritime à la date du 29 mai.

Les arrivées en Espagne et en Grèce représentent 85% du total des arrivées, le reste des migrants et réfugiés de cette année ont pris la direction de l'Italie, de Malte et de Chypre.

La Grèce a désormais surpassé l'Espagne au titre de première destination des migrants et des réfugiés rejoignant l'Europe via la Méditerranée.

Selon l'OIM, le nombre total d'arrivées par mer cette année est de 10.200 dont 2.483 arrivées signalées entre le 1er et le 29 mai dernier.

L'Espagne reste la deuxième porte d'entrée des réfugiés en Méditerranée, avec 7.876 arrivées dont 1.160 hommes, femmes et enfants pour le seul mois de mai.

En outre, plus de 2.100 ont atteint l'Espagne via sa frontière terrestre avec le Maroc.

Par ailleurs, l'OIM rappelle que les arrivées ont considérablement baissé en Italie où seuls 1.561 migrants ont réussi à franchir les côtes siciliennes.

Mais la route de la Méditerranée centrale (Italie et Malte) reste tout de même la plus meurtrière avec 321 décès, soit plus de la moitié du total de migrants et réfugiés ayant péri en tentant d'atteindre l'Europe.

Les décès enregistrés sur les trois principales routes de la mer Méditerranée pendant près de cinq mois en 2019 s'élèvent à 519 personnes, soit un quart de moins que les 662 décès confirmés au cours de la même période en 2018.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).