29/07/2019 17:19
Selon le Département général des statistiques, entre janvier et juillet, le Vietnam a attiré 20,22 milliards de dollars d’investissement direct étranger (IDE), soit une baisse de 13,4% en glissement annuel.
>>IDE: le Vietnam attire 18,47 milliards de dollars en six mois
>>Hanoï souhaite attirer 5,3 milliards de dollars en six mois

La chaîne de production des automobiles de Thaco dans la province de Quang Nam (Centre). Photo: Dô Truong/VNA/CVN

Plus précisément, jusqu’au 20 juillet, le Vietnam a délivré la licence à 2.064 nouveaux projets cumulant 8,27 milliards de dollars de capitaux enregistrés. soit une hausse de 24,6% en nombre de projets, mais en baisse de 37,4% en capitaux enregistrés en glissement annuel.

Dans le même temps, 791 projets opérationnels ont relevé leur investissement initial de 3,4 milliards de dollars, en baisse de 30,8% en glissement annuel. En même temps, les projets d'IDE ont décaissé 10,6 milliards de dollars, soit une hausse de 7,1% en glissement annuel.

Comme à l’accoutumée, c’est l’industrie manufacturière qui a attiré le plus d’IDE avec 6,05 milliards de dollars, soit 73,25% du total, suivie par l’immobilier, avec 842 millions et 10,2%,…

Parmi les 105 pays et territoires investissant au Vietnam, la Chine est en tête avec 1,78 milliard de dollars, représentant près de 21,6% du total, suivie par la République de Corée avec 1,47 milliard de dollars et 17,8%, le Japon, 1,12 milliard de dollars, 13,6%, Hongkong (Chine), 991 millions de dollars, 12%, Singapour avec 942 millions de dollars et 11,4%...

Avec un fonds total inscrit de 766 millions de dollars, représentant 9,3% des capitaux enregistrés, la province de Binh Duong (Sud) est la première localité parmi les 48 villes et provinces attirant l'investissement étranger, suivie par Hô Chi Minh-Ville (688 millions et 8,3%), Tây Ninh (599 millions de dollars et 7,25%), Bac Ninh (597 millions de dollars, 7,22%), et Hanoï (269 millions de dollars et 3,3%).

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans