02/06/2021 17:51
Les Lakers ont été corrigés à Phoenix et sont à une défaite d'une élimination dès le 1er tour des play-offs NBA, tandis que Denver a pris l'avantage sur Portland malgré un immense Damian Lillard, Brooklyn ayant avancé en demi-finales de la conférence Est.
>>Play-offs NBA : les Wizards s'accrochent, Utah se détache
>>Play-offs NBA : les Lakers calment Phoenix, Brooklyn et Dallas se détachent

La star des Lakers, LeBron James, lors du deuxième match de sa série de play-offs contre les Suns, le 25 mai à Phoenix, Arizona.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les Lakers au bord du gouffre

Privé d'Anthony Davis (aine), de vertus défensives, d'impact en attaque et manquant surtout de combativité, le champion en titre s'est fait humilier chez les Suns (115-85) et se retrouve au bord de l'élimination en étant mené 3-2.

Dire que l'absence de "AD" pénalise "LA" est un euphémisme et il faudra aux "pourpre et or" espérer qu'il soit rétabli jeudi 3 juin pour le 6e match au Staples Center, sans quoi leur rêve d'un back-to-back" (doublé) s'effondrera.

Car LeBron James ne sera pas en mesure de faire un miracle tout seul. La démonstration a été frappante sur cette rencontre où il a été le seul a éviter le naufrage (24 pts, 7 passes, 5 rbds). Ce qui ne l'a pas empêché de montrer son désarroi sur le parquet, en regagnant le vestiaire cinq minutes avant la fin du match.

Porté par Devin Booker (30 pts) Phoenix a mené de 30 unités à la pause, le plus gros écart concédé en une période par les Californiens en 25 ans. Seule ombre au tableau des Suns, Chris Paul s'est à nouveau fait mal à l'épaule droite. Mais contrairement aux Lakers, un collectif très solide fonctionne en cas d'absence majeure.

Harden en mode bulldozer

James Harden, auteur d'un triple-double (34 pts, 10 passes, 10 rbds, 2 contres), a été la locomotive des Nets lors de leur quatrième victoire (123-109) décisive aux dépens des Celtics.

Sans forcer, Brooklyn a poussé un gros coup d'accélérateur au 4e quart-temps, avec quatre actions consécutives à trois points: un panier plus le lancer franc du "Beard" (du barbu), suivi par deux shoots derrière l'arc des deux autres membres du "Big3" Kevin Durant (24 pts) et Kyrie Irving (25 pts), avant que Harden n'en plante un autre. En deux minutes, ils ont tué le suspense.

James Harden, le plus en vu du "Big3" des Brooklyn Nets face au Français des Celtics Evan Fournier, le 1er juin à New York.
Photo : AFP/VNA/CVN

La marche était trop haute pour les C's, a fortiori sans Kemba Walker et Jaylen Brown, blessés, même si Jayson Tatum a réussi 32 points (9 rbds) et Evan Fournier s'est démené (18 pts, 6 rbds, 5 fautes).

Les Nets devront assumer un peu plus leur statut de favori au prochain tour, à compter de samedi, face à des Bucks d'un autre calibre avec Giannis Antetokounmpo, Khris Middleton et Jrue Holiday.

"Instant Classic" à Denver

Le génie de Damian Lillard n'a pas suffi pour Portland : malgré deux prolongations arrachées par sa star, extraordinaire à trois points, avec 12 tirs rentrés (battant le record de 11 réussis en phase finale par Klay Thompson en 2016) les Blazers ont cédé sur le parquet des Nuggets (147-140), au terme d'un match qui restera dans les annales des play-offs.

Après cinq premières minutes catastrophiques (14-1), Portland a quasiment recollé au score à la pause (65-62), déjà dans le sillage de sa star, qui gardait le meilleur pour la fin, comme d'habitude.

Il a d'abord mis un shoot derrière l'arc quasiment au buzzer pour forcer un premier "overtime" et quand les Nuggets ont pensé en finir grâce à sept points du remplaçant Monte Morris (28 au total), le "Dame Time" a de nouveau sonné trois fois, Lillard inscrivant trois tirs à longue distance dans la dernière minute pour obtenir une 2e prolongation.

Il a ajouté cinq points dans ces cinq dernières minutes supplémentaires, pour en totaliser 55 (10 passes, 6 rbds), mais cela n'a pas suffi.

Car, en plus de l'incontournable Nikola Jokic (38 pts, 11 rbds, 9 passes, 4 contres), Denver a pu compter sur Michael Porter Jr (26 pts, 12 rbds) et Austin Rivers (18 pts), alors qu'en face Robert Covington manquait un dunk au pire moment et CJ McCollum (18 pts) posait son pied en dehors des limites sur une action cruciale.

Les Blazers devront trouver la force mentale de se remobiliser à domicile jeudi 3 juin, sinon les Nuggets se qualifieront. "Cette défaite est rude à encaisser. On doit remporter le prochain match, c'est une question de vie ou de mort", a résumé Lillard.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong