02/06/2018 12:13
Le projet d’"Aménagement des statues monumentales des rois Hùng (fondateurs de la nation) jusqu’en 2035" devrait être soumis au gouvernement au 4e trimestre de cette année.
>>Le culte des rois Hùng à Phu Tho, trésor spirituel des Vietnamiens
>>Cérémonie d'offrande d'encens aux rois Hùng 
>>Des activités pour l'anniversaire de la mort des rois Hùng

Statues des rois Hùng au parc Dông Xanh, dans la province de Gia Lai (hauts plateaux du Centre).
Photo : TT/CVN

"La planification des monuments commémoratifs des rois Hùng est nécessaire afin de contrôler leur quantité et leur qualité dans l’ensemble du pays. D’ici 2035, il faudrait déterminer les tâches, les objectifs et les emplacements pour leur construction", a partagé le vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Vuong Duy Biên, lors d’un colloque tenu récemment à Hanoï.

La plupart des conférenciers ont estimé que ces statues monumentales contribuaient à exprimer le respect, la vénération, la reconnaissance envers les ancêtres, répondant partiellement aux exigences spirituelles et aux aspirations de toutes les classes sociales. Ces édifices devraient également donner aux habitants un sens de patriotisme et de grande unité nationale.

Ne pas oublier ses racines

D’après l’historien Duong Trung Quôc, la légende des rois Hùng s’est développée progressivement en fonction du développement du pays. Le culte des rois Hùng a été inscrit en 2012 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Selon les prévisions, au 4e trimestre de 2018, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme soumettra au gouvernement le projet d’"Aménagement des statues monumentales des rois Hùng jusqu’en 2035".

Dans le cœur de chacun, les rois Hùng sont les ancêtres de la nation. Le peuple vietnamien souhaite ainsi construire des statues qui leur seront dédiées, afin de commémorer ses racines, selon l’historien Duong Trung Quôc. Mais ce n’est pas facile. "Les rois Hùng sont des personnages de légende, ils ont une place importante dans l’esprit des Vietnamiens. Ils vivaient dans une période où toute forme de conservation des documents historiques était très rare. C’est la raison pour laquelle il est difficile de les décrire", a-t-il expliqué.

Pham Mai Hùng, vice-président de l’Association des sciences historiques du Vietnam, partage cette opinion. Il a exprimé son inquiétude quant aux tentatives de représenter les rois Hùng car "il y a très peu d’informations concernant leur apparence". Malgré cela, il y a déjà plusieurs endroits dans le pays où des statues à leur effigie sont exposées.

Il va sans dire que les statues des roi Hùng possèdent une valeur en termes à la fois d’art, d’histoire et de spiritualité.

La question est de savoir comment faire pour les adapter à leur environnement tout en respectant leur signification spirituelle.
 
Thúy Hà/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Hanoï se tourne vers un tourisme L’Association du tourisme de Hanoï s’emploie à promouvoir un environnement sans fumée de tabac dans les restaurants, les hôtels et les lieux touristiques de la capitale.