09/11/2018 23:52
"La contribution des établissements d'enseignement supérieur et de recherche de l'espace francophone à l'élaboration et la mise en œuvre des politiques de santé publique" était le thème d'un colloque annuel tenu les 6 et 7 novembre au campus Erasme de l’ULB à Bruxelles.
>>De jeunes francophones rencontrent avec le monde socio-économique à Hanoï

Vue générale du colloque.
Photo: AUF/CVN

Près de 180 universitaires et professionnels de la santé francophones ont participé à ce colloque annuel de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), organisé en partenariat avec l’Université libre de Bruxelles (ULB) et son École de santé publique.


Une quarantaine d’experts et de chercheurs en santé, issus d’établissements membres de l’AUF, de centres hospitaliers, de ministères, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du monde de l’entreprise, venus de tout l’espace francophone, ont animé les conférences, tables rondes, débats et forums qui ont rythmé ces deux journées.


De nombreuses questions ont été débattues en lien avec les besoins de santé publique, les nouvelles initiatives, expériences et compétences, les attentes des responsables des politiques de santé publique, la nouvelle responsabilité sociale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, ou encore les stratégies innovantes pour la santé publique du futur.


Ces échanges intenses et riches, dont le succès, mesuré à la passion qui a animé les débats ainsi qu’à la substance des points de vue entre représentants des mondes académique et professionnel, ont permis de faire avancer la réflexion sur les principaux enjeux sociétaux en matière de santé publique et de formuler des recommandations ainsi qu’un plan d’actions qui prend en compte la grande diversité des problématiques.


Ce colloque a d’ailleurs présenté plusieurs similitudes avec les autres sujets sur lesquels travaille l’AUF pour pallier les difficultés rencontrées par ses membres, notamment en ce qui concerne la formation aux métiers, le manque de dialogue entre les différents acteurs concernés, la faiblesse des systèmes de formation et le manque de connaissances des besoins.
 

L’Agence, en tant que facilitateur et catalyseur, aidera ses membres à répondre à ces défis en les rassemblant et en les fédérant autour de ces questions. Forte de son important réseau, elle s’engage également à les accompagner dans la construction du volet santé de son Atlas de l’expertise francophone.


Déclaration de Bruxelles


De ces débats entre représentants d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche, acteurs, partenaires et décideurs des systèmes de santé de l’espace francophone, est ressortie une déclaration commune : la "Déclaration de Bruxelles". Elle traduit leur volonté de travailler ensemble pour relever les grands défis de la santé publique qui sont au cœur des préoccupations de leurs sociétés.
 

Dans ce texte, ils appellent notamment de leurs vœux à ce que l’accompagnement et le soutien apportés par l’AUF aux initiatives pilotes en matière de santé publique favorisent la dynamisation de la communauté de ce secteur dans tous les pays de la Francophonie et permettent de développer des actions communes telles que :  la promotion de la qualité de l’enseignement, de la recherche et de la gouvernance en santé  notamment par l’accompagnement des démarches d’assurance qualité permettant d’améliorer l’impact sur la santé des populations ; l’appui aux initiatives en faveur de la responsabilité sociale des établissements ; le développement d’un accès, d’une culture et d’une compétence spécifique dans les moyens numériques d’accès et de diffusion de la connaissance en français ; l’appui à la formation doctorale notamment sous la forme de co-tutelle et par l’organisation de rencontres entre doctorants en santé publique dans l’espace francophone ; la remise d’un prix "Santé publique et francophonie" ou d’une bourse de soutien à la publication de projets de recherche ou d’intervention originaux ; l’élaboration d’un guide des Écoles et des formations académiques en santé publique dans l’espace francophone ; le soutien à la promotion de la santé comme levier de transformation des politiques de santé publique.
 

"Nous souhaitons que cette coopération assumée et confortée entre tous les acteurs fasse de l’espace francophone une référence mondiale en matière de politiques efficientes et solidaires de santé publique centrées sur le besoin des populations.", a souligné la Déclaration de Bruxelles.

CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).