13/10/2019 09:02
Représentant plus de 16.000 ha, les théiers constituent l’arbre clé de la province septentrionale de Phu Tho. Dans le but d’améliorer la qualité du thé vert et d’accroître sa compétitivité, des mesures efficaces ont ainsi été mises en place.
>>Des théiers Shan Tuyêt : "arbres du patrimoine national"
>>La beauté idyllique du village de Coi à Phú Tho
>>L’inoubliable bol de thé vert

Située à environ 90 km de Hanoï, Phu Tho est considérée comme la porte du nord-est de la capitale. C’est l’un des berceaux de l’industrie du thé au Nord du pays, grâce à des conditions pédoclimatiques idéales pour développer la théiculture. Les collines arides d’autrefois sont recouvertes aujourd’hui par une couleur de vert tendre. Le théier y est largement cultivé dans les districts de Thanh Ba, Hà Hoà, Doan Hùng, Thanh Son, Tân Son, etc.

La beauté des collines de théiers de Long Côc, à Phu Tho (Nord).

La province recense actuellement plus de 50 entreprises, près de 1.300 ateliers artisanaux, 17 villages et 10 coopératives de cultivateurs, qui produisent chaque année plus de 50.000 tonnes de thé transformé. Phu Tho a établi, sur près de 2.300 ha, 136 zones de matières premières au service de la production de thé vert de haute qualité.

Pour une production durable

Afin de développer durablement la filière et d’augmenter la compétitivité des produits, la localité a mis en œuvre des mesures en faveur des producteurs.
Concrètement, la théiculture aux normes de bonnes pratiques agricoles nationales VietGAP est déployée sur 19 ha dans la commune de Vo Miêu du district de Thanh Son. En plus d’être formés aux techniques d’agriculture durable, les cultivateurs bénéficient aussi d’aides dans l’utilisation d’engrais vert et d’équipements de traitement du thé. “Grâce à l’adoption de techniques agricoles durables, notre revenu moyen a connu une augmentation considérable”, a constaté un producteur local.

En effet, plusieurs techniques culturales avancées ont été mises en œuvre de manière efficace, permettant de porter la zone de production à environ 3.150 ha.
Le village de production et de transformation du thé de Phu Thinh est un parfait exemple. Il compte 130 familles qui pratiquent la théiculture sur 25 ha. Soixante d’entre elles cultivent et transforment à la fois. “C’est grâce aux programmes de soutien de l’État et à l’investissement des habitants eux-mêmes que nous avons pu élargir la zone de culture du thé de haute qualité, en suivant strictement les normes sécuritaires alimentaires en production. De ce fait, nos produits ont commencé à être écoulés dans plusieurs supermarchés et magasins. C’est également l’objectif que nous visons pour affirmer la valeur et la marque du thé vert de Phu Thinh, et de Phu Tho en général”, a informé Nguyên Huu Hông, chef du village.

Établir des labels prestigieux

En 2018, grâce aux fonds du Pro-gramme national d’édification de la Nouvelle ruralité, le Service provincial de l’agriculture et du développement rural a mis en place un modèle d’appui aux coopératives et villages de transformation du thé associé à l’élaboration de la marque “thé vert de Phu Tho”. L’accent est mis sur la qualité des produits, le respect des normes de sécurité sanitaire des aliments, la traçabilité et l’amélioration des emballages. Ainsi, certains labels de thé vert de Phu Tho comme Bao Long, Phu Hô et Chùa Tà sont de plus en plus renommés.

Bien que l’industrie du thé de la province ait fait des progrès remarquables, il reste encore des difficultés à surmonter. Ainsi, la mise en œuvre synchrone de mesures pour l’amélioration de la qualité des variétés de thé et l’application des avancées scientifiques au processus de production s’avèrent-elles très importantes pour le développement de cette filière, contribuant à la croissance socio-économique de la localité.
 
Texte et photos : Ngô Hà - Anh Tuân/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.