02/09/2016 09:01
Ces dernières années, la province de Phu Tho a mis l’accent sur la formation professionnelle en faveur de ses travailleurs ruraux, permettant à un certain nombre d’entre eux de sortir de la pauvreté.
>>Phu Tho améliore effectivement sa réforme administrative
Des cours de formation permettent aux paysans de choisir des métiers plus rentables que la riziculture. Photo : Vu Sinh/ VNA/CVN

Dinh Thi Toàn, domiciliée dans la commune de Cu Thang, district de Thanh Son, province de Phu Tho, a participé à un cours de formation sur l’élevage, organisé par le Bureau du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales. «Après avoir suivi ce cours, j’ai décidé d’élever des lapins de race néo-zélandaise. D’abord, j’ai élevé 40 reproducteurs grâce à des prêts bancaires à taux préférentiel. Maintenant, j’en ai 200, auxquels s’ajoutent 500 autres pour la chair », fait savoir Mme Toàn.

Selon elle, avec un prix variant entre 80.000 et 100.000 dôngs/kg pour les lapins de chair et 150.000 pour les reproducteurs, elle a encaissé l’année dernière
80 millions de dôngs de bénéfices.

Comme Mme Toàn, tous les  habitants de la commune de Cu Thang bénéficient chaque année de cours de formation professionnelle leur permettant de choisir des métiers plus rentables que la riziculture.

Dix huit cours de formation en 2015

Selon le Bureau du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Thanh Son, en 2015, ce district a organisé 18 cours de formation professionnelle en faveur de 539 travailleurs ruraux, dont dix réservés à l’agriculture, avec 298 apprentis, et le reste pour d’autres métiers. La plupart ont trouvé un travail stable après leur formation.

Afin d’élever la qualité de la formation des travailleurs ruraux, les cours doivent être liés à des modèles de production et de commerce qui ont fait leur preuve, ou à des projets de la localité. Les méthodes de formation doivent être diversifiées, et en adéquation avec les capacités des apprenants  et les conditions de chaque localité. Actuellement, la province compte huit écoles de  formation professionnelle et 20 centres, qui forment chaque année près de 36.000 personnes.

Le réseau d’établissements de formation professionnelle a été élargi, avec la participation d’organisations sociopolitiques, d’entreprises privées, de coopératives. Afin d’attirer plus de paysans, le Service provincial du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales a demandé aux écoles d’apprentissage, en coopération avec les autorités locales, de bien cerner les besoins du marché pour élaborer des plans adéquats. En outre, il faudra davantage communiquer dans les médias afin que les gens prennent bien conscience de l’importance de la formation professionnelle en tant que levier pour améliorer leur existence.           

Huong Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Ouverture de la fête de la Mère Âu Co à Phu Tho La fête en commémoration de la Mère des Vietnamiens Âu Co a été officiellement inaugurée le 22 février (soit le 7e jour du 1er mois lunaire) au Temple qui lui est dédié dans la commune de Hiên Luong, district de Ha Hoa, province de Phu Tho (Nord).