17/01/2021 06:54
Le 1er mars, le district insulaire de Phú Quôc deviendra officiellement une ville insulaire, la première du pays, établie sur la base du statu quo de sa superficie naturelle et de sa population existante. Les autorités locales s’engagent à faire du tourisme le pilier de son développement d’ici 2025.

>>Le double atout pour l’essor de l’immobilier de villégiature
>>Phú Quôc, terre promise des investisseurs

Phú Quôc, surnommée l’"île d’émeraude", connaît actuellement un développement socio-économique rapide.  Photo : VNA/CVN

Le Comité permanent de l’Assemblée nationale (AN) a adopté le 9 décembre dernier une résolution pour établir la ville de Phú Quôc, de la province de Kiên Giang (Sud). Selon cette résolution qui entrera en vigueur le 1er mars prochain, cette ville est établie sur la base du statu quo des superficies naturelles, de 589,27 km2 , et de la population existante, de 179.480 habitants, du district de Phú Quôc.

Présentant un rapport sur la nécessité de ce rehaussement du statut administratif pour Phú Quôc lors de la 51e session du Comité permanent de l’AN, le ministre de l’Intérieur, Lê Vinh Tân, au nom du gouvernement, a précisé que l’île était située dans les eaux du Sud-Ouest du pays, voisine du Cambodge et de la Thaïlande. Ce district est couvert par un long littoral avec de belles plages à l’état encore sauvage. Ses eaux profondes sont des zones de pêche potentielles qui facilitent le développement de l’industrie de la pêche et du système portuaire.

Rehaussement du statut administratif

Afin d’exploiter efficacement ses potentiels, le Plan global de construction de l’île de Phú Quôc jusqu’en 2020 a été approuvé par la décision gouvernementale N°1197 du 9 novembre 2005. Durant 15 ans de développement, l’économie du district a toujours atteint un taux de croissance élevé. Parallèlement au développement économique, de nombreux investissements ont été faits au niveau des infrastructures, formant progressivement un espace urbain de qualité.

Le gouvernement reconnaît que le développement fulgurant du district a généré de nombreux problèmes à résoudre. La création de la ville de Phú Quôc et de ses quartiers vise à établir une gestion selon le modèle de gouvernance urbaine, conformément à la planification approuvée par les autorités compétentes. Il contribuera à renforcer l’efficacité de la gestion dans les zones à fort taux d’urbanisation.

La ville de Phú Quôc disposera de neuf unités administratives :deux nouveaux quartiers de Duong Đông et d’An Thoi et sept communes : Hàm Ninh, Duong To, Gành Dâu, Bai Thom, Cua Duong, Cua Can et Thô Châu. Le quartier de Duong Đông est fondé sur la base de la superficie et de la population du chef-lieu de Duong Đông actuel, le quartier d’An Thoi regroupant la commune de Hon Thom et du chef-lieu d’An Thoi.

"Ces dernières années, les chefs-lieux de Phú Quôc ont connu un développement socio-économique rapide. Il y existe de nombreux établissements de production, commerces, entreprises, écoles et grands projets qui ont apporté des changements dans le processus de développement urbain. Duong Đông et An Thoi ont complètement satisfait les critères de développement d’infrastructures pour devenir deux quartiers", a déclaré M. Tân.

Un coin du chef-lieu d’An Thoi. Photo : VNA/CVN 

Duong Đông sera le centre politique, économique, administratif et commercial de la ville. La zone urbaine d’An Thoi deviendra un centre d’écotourisme marin avec des ports maritimes importants. La ville de Phú Quôc disposera d’un centre de services publics, un centre international de commerce-finance, un port international, un centre logistique, une zone non tarifaire ainsi qu’une zone commerciale et touristique. Ainsi, après la création de la ville de Phú Quôc, la province de Kiên Giang comptera 15 unités administratives au niveau du district, dont trois villes et 12 districts.

Selon les statistiques du Comité populaire de Phú Quôc, entre 2010 et 2019, l’île a connu une croissance du PIB annuelle de plus de 38%, soit six fois plus que la moyenne nationale. D’après le président du Comité populaire du district, Huynh Quang Hung, "l’île a attiré de nombreux grands groupes économiques à venir y investir, ce qui a permis à son économie de croître rapidement, particulièrement le tourisme. Précisément, Vin Group, Sun Group, BIM Group, CEO Group, MIK Group et Milltol, notamment, ont considérablement changé la physionomie de Phú Quôc".

Actuellement, on y dénombre 320 projets, avec un capital total d’investissement enregistré de plus de 340 milliards de dôngs. Phú Quôc est le district qui compte le plus grand nombre de projets d’investissement de la province de Kiên Giang, représentant 41,2% du total des projets de cette province et 72,4% du capital d’investissement de la province.

Le tourisme, une filière économique clé

Dotée de forêts naturelles, d’une faune et d’une flore variées et de belles plages, l’île de Phú Quôc, surnommée l’"île d’émeraude", est devenue une destination touristique attrayante ces dernières années. Les médias étrangers en font également l’éloge. En février 2020, TripAdvisor, le plus grand site de voyage au monde, a publié la liste des 25 destinations émergentes. Phú Quôc occupe la 7e place. Cette liste est basée sur les commentaires des touristes en 2019. La chaîne CNN a fait figurer l’île et Hanoï dans la liste des "Meilleurs endroits à visiter en Asie" en 2019. Selon ce média, elle attire les touristes grâce à ses magnifiques plages comme Sao, Truong et Ông Lang. Les voyageurs peuvent découvrir l’île en kayak, goûter à la fraîcheur des fruits de mer ou partir à la rencontre des producteurs de perles.

Touristes étrangers visitant le marché nocturne de Phú Quôc.
Photo : VNA/CVN

L’île a enregistré une nette augmentation du nombre de touristes grâce à la qualité croissante des services touristiques et zones de villégiatures. Les infrastructures avec l’accès par voies aériennes et maritimes telles que l’aéroport international de Phú Quôc permettant de desservir 40 vols par jour, le port international de fret d’An Thoi, le port international de passagers de Duong Đông, les projets de villégiatures en explosion… créent des conditions favorables à l’essor de ce secteur. Ce district insulaire compte actuellement plus de 700 établissements d’hébergement avec plus de 20.000 chambres et 15 complexes de villégiatures haut de gamme.

Selon les autorités locales, entre 2015 et 2020, la croissance annuelle moyenne du nombre de touristes était de 28%. En 2019, Phú Quôc a accueilli plus de 3 millions de touristes nationaux et étrangers. En 2020, malgré la pandémie de COVID-19, ce nombre était estimé à 3 millions et aurait atteint 5 millions sans la pandémie. Le tourisme et les services associés représentent 70% de son PIB annuel. En mettant en œuvre la Stratégie de développement socio-économique pour la période 2020-2025, les autorités locales ont souligné qu’elles se concentrent sur le développement du tourisme de qualité et durable afin que d’ici 2025, cette "industrie sans fumée" puisse devenir une filière économique clé, contribuant à dynamiser d’autres secteurs.

"En plus des produits et services touristiques existants, nous encourageons le développement de nouveaux axés sur le tourisme communautaire et l’écotourisme... L’élaboration et l’élargissement des circuits reliant l’île et d’autres régions du pays, l’amélioration de la qualité et du professionnalisme des activités touristiques, la sélection de projets pertinents et la poursuite de l’appel des investisseurs constituent notre préoccupation majeure dans les années à venir. Phú Quôc ambitionne ces cinq prochaines années d’accueillir 10 millions de touristes, dont environ 4 millions d’étrangers. Nous visons ainsi une croissance annuelle de 15% du nombre de visiteurs", précise le président du Comité populaire du district, Huynh Quang Hung.

Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.