04/05/2020 16:13
Les Philippines ont décidé d'interrompre tous les vols de passagers entrants pendant une semaine à partir de dimanche 3 mai pour libérer de l'espace dans des centres de quarantaine remplis de milliers de travailleurs migrants revenant de l'étranger dans le contexte de propagation de la pandémie de COVID-19.
>>Les Philippines et la Thaïlande renforcent les mesures de lutte contre le COVID-19
>>Les Philippines pourraient perdre 4,5 milliards d'USD envoyés par ses habitants à l'étranger 

À l'aéroport international Ninoy-Aquino au Grand Manille, Philippines.
Photo : AFP/VNA/CVN

Des millions de Philippins travaillent à l'étranger, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Singapour et le Qatar étant les destinations les plus populaires.

Quelque 24.000 personnes sont déjà rentrées chez elles, beaucoup après avoir perdu leur emploi alors que l’économie mondiale ralentit à cause de la pandémie. Ceux qui reviennent de l'étranger doivent effectuer une quarantaine de 14 jours dans les centres qui sont maintenant remplis à pleine capacité.

La nouvelle restriction de vol est mise en œuvre pendant une semaine pour donner au pays la possibilité de décongestionner les installations de quarantaine du Grand Manille, a déclaré un fonctionnaire du gouvernement philippin.

Les Philippines ont converti plusieurs centres de congrès, navires, hôtels et installations gouvernementales en centres de quarantaine à mesure que le nombre de personnes infectées par le coronavirus a fortement augmenté. Les vols en provenance des Philippines, notamment ceux transportant des citoyens étrangers coincés dans ce pays, sont toujours autorisés à décoller. Jusqu’au 3 mai, le nombre d’infections et de décès dus au coronavirus aux Philippines s’est élevé respectivement à 9.223 et 607.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.