05/06/2017 17:43
Le président philippin Rodrigo Duterte a invité les rebelles musulmans à rejoindre l’Armée pour lutter contre l’organisation terroriste État islamique (EI).
>>Casino de Manille : l'assaillant identifié

Des soldats philippins lors d'une opération contre les rebelles islamistes dans la ville de Marawi, île de Mindanao, le 24 mai.
Photo : EPA/VNA/CVN

Dans un discours prononcé le 4 juin devant des militaires à Cebu, le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé qu’il avait accepté la proposition du chef du Front Moro de Libération nationale (MNLF), Nur Misuari, de déployer de 2.000 à 3.000 combattants du MNLF afin d’aider les Forces armées des Philippines (AFP) à lutter contre le groupe islamiste Maute ayant fait allégeance à l’EI. Selon le président philippin, Nur Misuari a présenté cette proposition lors d’une conversation à la fin de la journée du 3 juin.

Le président philippin a également réaffirmé qu’il ne négocierait pas avec les rebelles liés à l’EI. Il a ordonné aux militaires de "détruire" les terroristes même s’ils tuent les otages à Marawi.

Selon les armées philippines, 178 militaires et civils ont trouvé la mort à Marawi, au sud du pays, depuis que des combattants ayant prêté serment à l’EI ont saccagé cette ville. Le président Duterte a décrété la loi martiale sur l’île de Mindanao, laquelle est valide jusqu’à mi-juillet.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?