16/10/2017 18:54
L'armée philippine a annoncé dimanche 15 octobre que sa bataille militaire visant à reprendre le contrôle total de la ville de Marawi, une ville du Sud du pays à majorité musulmane, aux terroristes prendrait bientôt fin.
>>Philippines : plus d'un millier de morts dans la bataille de Marawi
>>Deux navires de la Marine royale australienne aux Philippines
>>L'armée philippine revendique une prise importante à Marawi

Marawi lors de bombardements de l'aviation philippine contre des positions de militants islamistes dans cette ville du Sud des Philippines.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le porte-parole de l’armée philippine, le colonel Romeo Brawner, également commandant adjoint de la force combattant les jihadistes, a déclaré que le 15 octobre, des chasseurs FA-50 continuaient de survoler Marawi, plus grande ville musulmane d’un pays majoritairement catholique, qui a été presque entièrement vidée de ses habitants, tandis que des militaires continuaient de se battre pour reprendre le contrôle de chacun de ses bâtiments. Il a espéré que cette bataille se terminerait bientôt.

Le 23 mai, les insurgés se réclamant de l’organisation État islamique (EI) avaient pris le contrôle de quartiers entiers de Marawi. Depuis, 822 insurgés, 162 militaires et policiers, et 47 civils ont été tués, a déclaré le colonel Brawner.

La semaine dernière, l'armée philippine s’est fixée l’objectif de mettre fin aux combats le 15 octobre, alors que le président Rodrigo Duterte a déclaré que la bataille était "presque terminée" le 13 octobre.

Le président philippin a prolongé la loi martiale jusqu’à fin 2017 dans la région de Mindanao, située dans le sud du pays, afin de favoriser l​a lutte des forces armées contre les  insurgés. 

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante