09/09/2020 16:40
Les Philippines et l’Indonésie sont les plus affectées par l’épidémie de COVID-19 en Asie du Sud-Est. Leur nombre de cas confirmés de COVID-19 a dépassé le niveau psychologique des 200.000, après que leurs ministères de la Santé avaient signalé mercredi 8 septembre une augmentation respective de 3.281 cas et de 3.046 cas confirmés en une journée.
>>Le point sur le COVID-19 en Asie du Sud-Est
>>Les Philippines mobilisent plus 8,8 milliards d'USD pour lutter contre le coronavirus

Des gens portent des masques faciaux à Manille, aux Philippines.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le nombre total de cas confirmés aux Philippines avait atteint 241.897, dont 3.916 décès. L’Indonésie, elle, 200.035 cas confirmés dont 8.230 décès, le plus élevé en Asie du Sud-Est.

Lors de la 41e Assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA 41) qui a débuté le 8 septembre par visioconférence, sous le thème "Diplomatie parlementaire pour une Communauté de l’ASEAN cohésive et réactive", le président de l'Assemblée nationale cambodgienne, Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Heng Samrin, a appelé à une intégration plus approfondie alors que les membres de l'ASEAN se remettaient de la pandémie de COVID-19.

"Alors que notre région lutte pour se remettre de cette crise sanitaire, nous devons approfondir davantage notre intégration régionale pour faciliter la circulation des biens, des services et des personnes", a-t-il dit, ajoutant que jusqu'à présent, l'ASEAN avait réussi à maintenir sa chaîne d'approvisionnement en marchandises afin d'assurer ses besoins essentiels en cette période difficile.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.