21/09/2018 05:33
Au moins trois personnes ont péri dans un glissement de terrain qui a emporté jeudi 20 septembre à l'aube une dizaine de maisons dans le Centre des Philippines, dont les sols sont fragilisés par les pluies de mousson.
>>Le bilan du typhon aux Philippines s'élève à 81 morts
>>Typhon aux Philippines: 74 morts, les recherches se poursuivent
>>Philippines: le bilan du typhon s'aggrave à 74 morts

Des sauveteurs recherchent des survivants après un glissement de terrain, le 20 septembre à Naga, sur l'île philippine de Cebu.
Photo: AFP/VNA/CVN

Cette nouvelle catastrophe naturelle intervient peu après le passage du typhon Mangkhut, qui a fait plus de 81 morts dans le nord du pays, notamment dans un autre glissement de terrain. Les sauveteurs étaient à pied d'œuvre dans la matinée pour tenter de retrouver des survivants dans le village de Tina-an, sur l'île touristique de Cebu.

Après des jours de précipitations intenses, une portion de colline très raide s'est effondrée vers 6h00 (22h00 GMT mercredi 19 septembre).  Les rescapés étaient évacués dans des ambulances, tandis que les corps des victimes ont été rassemblés dans une église. "Nous avons retrouvé trois corps. Les autres souffrent de blessures mineures et ont été emmenés à l'hôpital", a déclaré aux journalistes un porte-parole de la défense civile, Julius Regner. "Les efforts se poursuivent. Il y avait entre 10 et 15 maisons ou logements dans la zone".

Le Nord des Philippines avait été traversé samedi par le typhon Mangkhut, qui a détruit des habitations et dévasté des terres agricoles. Nombre des victimes ont péri dans un immense glissement de terrain dans la localité minière d'Itogon, sur l'île de Luçon.

Les Philippines sont touchées chaque année par une vingtaine de typhons, qui font des centaines de morts et aggravent encore la pauvreté. Haiyan, un des typhons les plus violents à avoir jamais touché terre, avait dévasté le centre de l'archipel en novembre 2013, faisant plus de 7.350 morts ou disparus et privant de logement plus de quatre millions d'habitants.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang