07/07/2018 16:26
Le professeur Phan Huy Lê, élevé au grade d’enseignant du peuple pour ses travaux, s’est éteint le 23 juin dernier à l’âge de 84 ans. Il aura consacré sa vie entière à l’histoire du pays, aux études scientifiques et à la formation. Une grande perte pour l’étude de l’histoire du Vietnam.
>>Le Professeur Phan Huy Lê lauréat du prix Trân Văn Giàu 2017
>>Le Professeur Phan Huy Lê honoré par la France
>>L'historien Phan Huy Lê honoré par L’École française d’Extrême-Orient (EFEO)

Le professeur Phan Huy Lê. Photo: Minh Duc/VNA/CVN

Né dans la province centrale de Hà Tinh et issu d’une grande famille d’intellectuels comprenant Phan Huy Cân, Phan Huy Ich ou encore Phan Huy Chu, Phan Huy Lê est considéré comme un grand historien du Vietnam et un enseignant exemplaire très respecté. Durant ses cinq décennies de carrière, il aura formé des milliers d’élèves, devenus enseignants, scientifiques, historiens ou encore gestionnaires de talent.

Phan Huy Lê travaillait de manière prudente et sérieuse. C’était un pédagogue généreux, respectueux et prêt à écouter ou à partager avec ses collègues et ses élèves. Le professeur Vu Duong Ninh, élevé au grade d’enseignant du peuple, remarque: "Phan Huy Lê était un grand enseignant. Sur le plan pédagogique, il expliquait de façon pertinente, expressive, analysait profondément les questions traitées, attirant ainsi l’attention de tous ses élèves"

Le professeur Nguyên Quang Ngoc est directeur de l’Institut de vietnamologie et des sciences du développement. Il a eu la chance d’avoir Phan Huy Lê comme enseignant et d’apprendre de lui l’amour pour l’histoire, la méthodologie de recherche et le respect de la réalité dans l’étude de faits historiques.

"Le professeur Phan Huy Lê a synthétisé l’histoire nationale en se basant sur les archives d’histoires très concrètes et très précises", dit-il. "Il nous a toujours appris à remonter à l’origine des archives historiques, des événements ou des questions historiques et à étudier chaque évènement comme étant connecté avec d’autres".

Référence dans l’étude de l’histoire vietnamienne contemporaine, cet historien a apporté ses contributions à la recherche sur l’histoire économique, les traditions patriotiques, la lutte contre les envahisseurs étrangers ainsi que sur les valeurs et caractéristiques de la culture vietnamienne. Son premier ouvrage d’études, publié en 1959, portait sur "le régime foncier et l’économie agricole de la dynastie des Lê antérieurs". Il n’avait alors que 25 ans. Par la suite, nombre de ses ouvrages ont été  récompensés par des prix nationaux ou internationaux.

Travailler sans relâche

En plus d’être un enseignant et un scientifique expérimenté à l’échelle nationale, le discours du professeur Phan Huy Lê portait également sur la scène internationale. Plusieurs vietnamologues du monde l’appréciaient. C’est l’un des rares Vietnamiens titulaires du prix Fukuoka du Japon et de l’Ordre des Palmes académiques de la France pour les arts et les lettres. Il était aussi membre étranger de l’Académie des inscriptions et belles-lettres de l’Institut de France.

Le professeur Vu Minh Giang, vice-président de l’Association des historiens vietnamiens, indique: "Le professeur Phan Huy Lê était un infatigable chercheur. À 84 ans, il poursuivait encore son travail. En tout, il a réalisé entre 500 et 600 ouvrages de recherches scientifiques dans le pays et à l’étranger. Les prix Hô Chi Minh et de l’État qu’il a reçus n’ont consacré qu’une partie de ses contributions aux sciences sociales du Vietnam".

Octogénaire, il avait assumé la tâche confiée par le Parti et l’État de rédiger les annales d’histoire du Vietnam, un projet titanesque, long de 25 tomes. Il s’agit des annales de l’ère Hô Chi Minh les plus complètes depuis la fondation de la République démocratique du Vietnam, en 1945.Malheureusement, il est décédé avant d’avoir achevé cet ouvrage. Mais Phan Huy Lê était persuadé que ses élèves poursuivront ses travaux.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.