22/07/2018 14:00
Avec son beau visage et sa petite taille, il semble que Pham Phuoc Hung soit né pour la gymnastique. Surnommé "le prince" de cette discipline, il figure aujourd’hui parmi les meilleurs éléments au niveau national.
>>Deux gymnastes vietnamiens qualifiés aux JO 2016
>>Pham Phuoc Hung en bronze à la Coupe du monde de gymnastique à Doha

Pham Phuoc Hung, "hot boy" de la gymnastique vietnamienne.
Photo: CTV/CVN

En gardant un œil attentif sur l’entraînement des jeunes, Pham Phuoc Hung, membre de l’équipe nationale et propriétaire du premier club privé de gymnastique à Hanoï, ne cache pas son émotion: "En regardant ces nouveaux adeptes, je me souviens de mon enfance. J’ai débuté la gymnastique à l’âge 7 ans. Les chasseurs de talents qui m’ont repéré ont convaincu ma famille de me laisser partir pour embrasser une carrière de gymnaste. Je suis donc parti pour la Chine".

Il a tout sacrifié pour la gymnastique

Après sept ans d’entraînement ultra-intensif en Chine, Phuoc Hung, de retour au pays et devenu un beau jeune homme, n’a pas tardé à montrer toute l’étendue de son talent en remportant une médaille d’or aux Jeux nationaux en 2002. Mieux encore l’année suivante, il a décroché le titre en barres parallèles des SEA Games (Jeux d’Asie du Sud-Est) 22, sa première médaille d’or d’une carrière professionnelle prometteuse.

Phuoc Hung est monté à six reprises sur le podium des Jeux nationaux. Il détient aujourd’hui une collection de neuf médailles d’argent remportées aux SEA Games, ainsi que deux médailles d’or, une d’argent et une de bronze à la Coupe du monde de gymnastique.

Photo de mariage romantique de Pham Phuoc Hung.
Photo: NVCC/CVN

La vie de gymnaste a fait de Phuoc Hung un homme à la volonté de fer qui n’abandonne jamais. En 2006, son parcours a été semé d’embûches, notamment en raison d’une maladie rare qui l’a frappée de plein fouet: la tuberculose osseuse (syndrome de Pott). Cette terrible épreuve a bien failli réduire à néant ses ambitions au plus haut niveau. Mais c’était sans compter sur la détermination du jeune homme qui, avec une rare force d’esprit, a remonté la pente puis remporté des médailles d’or lors des Jeux d’Asie du Sud-Est 2005 aux Philippines, 2007 en Thaïlande, 2011 en Indonésie et en 2015 à Singapour. Il s’est aussi qualifié officiellement aux Jeux olympiques 2012 de Londres (Royaume-Uni) et 2016 de Rio de Janeiro (Brésil).

Deux mouvements pour enrichir la discipline

En 2015, Phuoc Hung est entré dans l’histoire après qu’un de ses mouvements ait été ajouté au Code de pointage de gymnastique masculine de la Fédération internationale de gymnastique (FIG). Son enchaînement est l’un des huit nouveaux éléments reconnus par le Comité technique de la FIG et portant son nom.

Lors des Championnats du monde de la FIG à Glasgow, au Royaume-Uni, en novembre 2015, Phuoc Hung a fait vibrer les spectateurs dans le centre d’exposition SSE Hydro de Glasgow en réalisant avec succès une technique inédite dans l’épreuve des anneaux. De ce fait le mouvement a été inclus dans le Code de pointage et le système de compétition sous le nom de “Pham” avec une note de difficulté de D.

En 2016, encore une fois, le gymnaste a eu l’honneur de voir une de ses figures inscrite dans le Code de pointage, avec une note de difficulté E, selon la FIG. Après avoir été soumis à la FIG pour considération, les nouveaux mouvements potentiels sont évalués selon leur difficulté et reçoivent une note de difficulté entre A et H, les éléments A étant les plus faciles et les éléments H étant les plus difficiles.

"Je vais continuer à m’entraîner afin d’inscrire un troisième mouvement portant mon nom. C’est bien pour ma carrière certes, mais cela contribue aussi à faire rayonner la gymnastique vietnamienne dans le monde", partage Phuoc Hung.

En créant le premier club de gymnastique privé à Hanoï, il souhaite pouvoir continuer à pratiquer sa passion tout en la transmettant à la nouvelle génération. Il espère devenir une source d’inspiration pour les jeunes. "Je vais tout faire pour que la gymnastique se développe de plus en plus au Vietnam", affirme-t-il.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.