20/05/2019 11:43
L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont estimé dimanche 19 mai qu'il n'y avait pas matière à augmenter la production de pétrole, en dépit de la chute enregistrée en Iran et au Venezuela, Ryad se disant même inquiet d'une hausse des stocks mondiaux.
>>Une éventuelle poursuite de l'accord OPEP+ pour soutenir les prix en juin
>>Pétrole: l'Arabie saoudite en faveur d'une prolongation de réduction de production au 2e semestre

Le ministre saoudien de l'Énergie, Khaled al-Faleh (gauche), à l'ouverture d'un sommet OPEP - non OPEP à Jeddah, en Arabie saoudite, le 19 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Nous voyons que les stocks (de pétrole) augmentent", a déclaré le ministre de l'Énergie saoudien, Khaled al-Faleh, à l'ouverture d'une réunion clé de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Jeddah, en Arabie saoudite.

"Aucun de nous ne veut voir les stocks (de pétrole) enfler de nouveau, nous devons être prudents", a-t-il ajouté, en référence à la situation fin 2018 qui avait conduit à une chute des prix de l'or noir.

Les Émirats arabes unis ont appelé à maintenir le niveau de production de pétrole décidé par l'OPEP l'an dernier, à hauteur de 1,2 million de barils par jour.

"Je ne pense pas (...) qu'un assouplissement de la baisse de la production de pétrole soit la bonne mesure" au vu des conditions prévalant actuellement sur le marché, a fait valoir le ministre émirati de l'Énergie, Souheil al-Mazrouei.

La réunion de l'OPEP, à laquelle participent les principaux pays membres de l'organisation mais aussi d'autres producteurs majeurs dont la Russie, intervient dans un contexte d'escalade des tensions dans le Golfe et de guerre psychologique entre les États-Unis et l'Iran.

Vendredi 12 mai, quatre navires -dont trois pétroliers- ont été sabotés au large des Émirats arabes unis, à l'entrée du Golfe. Deux jours plus tard, une attaque de drones a endommagé un oléoduc en Arabie saoudite.

Ryad, premier exportateur de pétrole, a jugé dimanche 19 mai satisfaisante la sécurité de son industrie pétrolière.

"La sécurité de notre industrie pétrolière est solide", a argué M. Faleh. "Tout le monde est vulnérable à des actes extrêmes de sabotage", a-t-il ajouté.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Les localités vietnamiennes promeuvent leur image au Royaume-Uni Les provinces de Yên Bai, Lang Son au Nord et de Dak Lak sur les hauts plateaux du Centre ont promu leurs potentialités économiques et touristiques au monde d’affaires de la ville de Manchester et de ses environs du Nord du Royaume-Uni, lors d’une conférence tenue mardi 25 juin.