07/07/2021 16:47
Les prix du pétrole refluaient mardi 6 juillet après avoir atteint de nouveaux records en début de séance européenne, signe de la nervosité du marché au lendemain du nouveau désaccord des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord l'OPEP+.
Les membres de l'OPEP et leurs alliés via l'accord OPEP+ ont annulé leur réunion de lundi 5 juillet sans se donner de nouveau rendez-vous.
Photo : AFP/VNA/CVN

La référence américaine, le WTI pour livraison en août, a dépassé peu avant 8h00 GMT (10h00 à Paris) 76,90 dollars pour la première fois depuis novembre 2014, pour monter jusqu'à 76,98 dollars.

Vers 14h45 GMT (16h45 à Paris), il perdait 1,32% par rapport à la clôture de lundi, à 74,17 dollars.

"L'absence d'accord sur l'augmentation de la production en août et au-delà laisse le marché encore plus déficitaire qu'auparavant", explique Neil Wilson, de Markets.com.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés via l'accord OPEP+ ont en effet annulé leur réunion de lundi sans se donner de nouveau rendez-vous, sur fond de désaccord entre les Émirats arabes unis et le reste du groupe.

Abou Dhabi demande à ce que son volume de production de référence, arrêté comme les autres à la date d'octobre 2018, reflète davantage sa pleine capacité de production, de 600.000 barils quotidiens plus élevée.

Cette divergence avait déjà fait capoter le premier cycle de réunions du cartel jeudi dernier, puis de nouveau le lendemain.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

Cinq Parcs nationaux du Vietnam Le Vietnam n'est pas seulement célèbre pour ses plages classées parmi les plus belles destinations insulaires du monde, son réseau de Parcs nationaux impressionne aussi fortement de nombreux visiteurs.