27/06/2018 23:43
Les États-Unis pourraient demander à l’Arabie Saoudite et à la Russie d’augmenter davantage leur production pétrolière en prévision de la baisse attendue de l’offre iranienne, prévoient mardi 26 juin des analystes. Le secrétaire américain à l’Énergie, Rick Perry, et son homologue russe Alexander Novak, devaient se rencontrer mardi 26 juin à Washington, où ils participent tous les deux à la conférence mondiale sur le gaz, pour discuter de l’évolution du marché pétrolier. La rencontre pouvait être une étape préparatoire à une autre réunion au sommet entre les présidents Trump et Poutine. En dépit des relations épineuses entre les deux pays, les États-Unis pourraient pousser la Russie et d’autres grands producteurs comme l’Arabie Saoudite à pomper davantage de brut, alors que l’administration américaine tente d’isoler l’Iran en imposant des sanctions contre son secteur pétrolier. Cependant, l’accord s’il est conclu sera d’une courte durée, selon le secrétaire à l’Énergie américain qui s’est exprimé lundi 25 juin sur ces tractations.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Quang Ngai veut faire de Ly Son un géoparc mondial La province centrale de Quang Ngai s’engage dans l’élaboration d’un dossier pour que son géoparc de Ly Son devienne un géoparc mondial.