10/10/2018 23:48
La compagnie pétrolière publique mexicaine Pemex a annoncé mardi 9 octobre la découverte de sept gisements de pétrole brut dans le Golfe du Mexique, d'un potentiel estimé à 180 millions de barils, ce qui pourrait relancer une production en déclin.
>>Le pétrole orienté à la hausse en Asie
>>La vente du pétrole iranien à l'Inde se poursuivra malgré des sanctions américaines

Ces gisements font partie "des dix gisements les plus importants en eau peu profonde découverts ces quinze dernières années" a annoncé le secrétaire d'État à l'Énergie Pedro Joaquan Coldwell.

"Ces nouveaux gisements mis au jour en eau peu profonde s'ajoutent à d'autres champs pétrolifères découverts ces dernières années, en cours d'évaluation et en transition vers une phase de production", a indiqué

Pemex dans un communiqué. L'exploitation future de ces gisements devrait aider Pemex à "atteindre les objectifs de production fixés ces dernières années", a ajouté l'entreprise.

La production mexicaine de pétrole s'est amenuisée depuis 2004, passant de 3,4 millions de barils par jour à une moyenne de 1,8 million de barils par jour en août dernier.

Le gouvernement du président sortant Enrique Peña Nieto a tenté d'enrayer ce déclin par un vaste plan de réforme énergétique, qui a ouvert le secteur aux capitaux privés pour la première fois en 70 ans.

Depuis, plus d'une centaine de contrats ont été signés que le président nouvellement élu a promis de vérifier pour s'assurer que leur attribution n'ait pas été entachée de faits de corruption.

Andrés Manuel López Obrador, qui prendra ses fonctions le 1er décembre prochain, a promis de relancer l'exploration et la production en modernisant les raffineries, moyennant des investissements chiffrés en milliards de dollars.

 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam