26/05/2019 23:50
Le Vietnam et la Suède devraient coopérer dans le domaine de la protection de l'environnement et du développement durable dans le contexte de la 4e révolution industrielle, a déclaré le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh.
Le textile, une des exportations importantes du Vietnam en Suède.
Photo: Pham Kiên/VNA/CVN

Le Vietnam et la Suède devraient intensifier la coopération entre leurs entreprises en matière d'investissement et de rénovation technologique, a souligné le ministre dans une interview accordée à l'Agence Vietnamienne d’Information à la veille de la prochaine visite officielle du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc en Suède.

La ministre Trân Tuân Anh a affirmé que les relations commerciales entre le Vietnam et la Suède étaient établies depuis longtemps et se développaient sans cesse. Cependant, les relations économiques et commerciales bilatérales ne sont pas encore à la hauteur.

En avril, la Suède se classait au 33e rang parmi des 131 pays et territoires investissant au Vietnam, avec 68 projets en vigueur totalisant un fonds de plus de 365 millions de dollars. Au cours des quatre premiers mois de cette année, les échanges bilatéraux se sont chiffrés à plus de 500 millions de dollars. Les exportations vietnamiennes ont dépassé les 400 millions de dollars, principalement de chaussures, textiles, fruits de mer, meubles en bois, produits artisanaux, ordinateurs et accessoires; et les principales importations en provenance de Suède comprenaient du matériel de télécommunication, des machines et des produits pharmaceutiques.

Pour stimuler les exportations vers le marché du nord de l'Europe, le ministre Trân Tuân Anh a suggéré aux entreprises vietnamiennes de veiller à leur qualité, à leur traçabilité d'origine, à leur responsabilité sociale, à la protection de l'environnement et à leur éthique des affaires. Il a également souligné que le nombre de commandes en provenance de Suède n’étant pas important, c’est pourquoi les entreprises vietnamiennes devraient accélérer l’approche des chaînes de distribution pour garantir la durabilité des activités.

Le ministre a souligné que l'accord de libre-échange UE - Vietnam était un facteur susceptible d'avoir un impact positif pour le Vietnam et la Suède. Il a également appelé les entreprises à se joindre au gouvernement vietnamien pour inciter les autres gouvernements à signer l'accord le plus tôt possible, créant ainsi un cadre économique et commercial plus favorable pour les deux pays.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle