01/02/2021 15:59
Les perspectives s’assombrissent pour le secteur du thé vietnamien en 2021. À cause de la pandémie de COVID-19 à travers le monde, les exportations sont en chute libre en 2020 et 2021.
>>Vers le développement durable de la théiculture de Phu Tho
>>Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

Le Vietnam compte 123.000 ha dédiés à la théiculture. Photo : VNA/CVN

Bien que la situation sanitaire au Vietnam soit bien meilleure que dans la plupart des pays dans le monde, de nombreux secteurs économiques souffrent toujours de la crise. C’est le cas de la production et du commerce  du thé.

Le Département d’import-export, relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce, indique qu’au mois de décembre 2020, l’exportation du thé était estimée à 13.000 tonnes, d’une valeur de 20 millions d’USD, soit une baisse de 13,8% en volume et de 17,8% en valeur par rapport à la même période l’année dernière. En 2020, le volume total de thé exporté atteint 137.000 tonnes pour une valeur de 220 millions d’USD, soit une baisse de 0,4% en quantité et 6,8% en valeur par rapport à l’année 2019.

Le thé vert et le thé noir sont les deux principaux produits exportés, comptant pour 82.2% du total des exportations en la matière. En 2020, le thé noir s’est expédiés principalement en Russie, en Indonésie, à Taïwan (Chine) et au Pakistan. Le thé vert, quant à lui, n’a été exporté pour l’essentiel que vers le Pakistan et a connu une baisse à la fois en volume (-10,1%) et en valeur (-13,8%) par rapport à 2019.

Depuis des années, le Pakistan reste le premier client étranger pour le thé vietnamien. Mais là encore, la baisse est de mise puisque le volume total exporté a baissé de 7.3% et le revenu généré de 10.9%.

À cause de la pandémie, de nombreux contrats d’exportation ont été reportés, voire annulés. Au total, le secteur du thé au Vietnam en 2020 a rapporté 220 millions d’USD, contre 236 millions d’USD en 2019.

Pour mieux conquérir de nouveaux marchés

Emballage du thé dans la coopérative de Phu Thinh, province de Phu Tho (Nord). Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Malgré cette baisse des exportations, le Vietnam reste bien classé au niveau international : le pays occupe la 5e position des pays exportateurs de thé et la 7e position en termes de production. Au total, le thé vietnamien s’est exporté dans 74 pays à travers le monde.

Parmi ces pays importateurs, nombreux d’entre eux ont un fort potentiel encore sous-exploité. C’est le cas par exemple du Maroc. D’après le Centre du commerce international (ITC), la Chine reste le premier partenaire du Maroc dans ce secteur. Il est reproché au thé vietnamien d’être peu compétitif même si les consommateurs marocains apprécient sa qualité. La demande du pays augmente et le Vietnam pourrait très bien gagner des parts de marche dans l’avenir.

C’est le cas aussi au Japon. Seulement 8e fournisseur du Japon avec 22.000 tonnes de the importées durant les onze premiers mois de 2020. Mais la demande de thé noir dans ce pays va en augmentant et là encore, le Vietnam pourrait bien se placer à l’avenir.

Mais pour espérer conquérir des marchés, le secteur du thé vietnamien devra se moderniser. Originellement, la fabrication est réalisée par des unités familiales cultivant d’anciennes variétés donnant un bas rendement.

Le manque d’équipements modernes ou d’investissement dans des technologies avancées pour la culture et la fabrication expliquent aussi pourquoi le the vietnamien est moins compétitif que celui des pays concurrents.

Si l’épidémie de COVID-19 a eu de fâcheuses conséquences sur la demande extérieure, la consommation intérieure, elle, est restée stable. À présent, à l’approche du Têt, les producteurs se tiennent prêt pour répondre à la demande. Il faudra que le secteur compte encore massivement sur le marché intérieur cette année puisque l’épidémie de COVID-19 est encore loin d’être maitrisée à l’étranger.

My Anh/CVN

 
Environ 123.000 ha dédiés à la théiculture

En 2019, le pays comptait 123.000 ha dédiés à la théiculture, avec un rendement estimé à 9,5 tonnes/ha.

Les plus grandes plantations se trouvent dans les provinces de Thai Nguyên (plus de 22.000 ha), Hà Giang (plus de 21.000 ha), Phu Tho (16.000 ha) dans le Nord et Lâm Dông (près de 11.000 ha) sur les hauts plateaux du Centre.

Environ 136.000 tonnes de thé ont été exportées, pour un chiffre d’affaires d’environ 236 millions d’USD. Au cours des dix premiers mois de 2020, quelque 111.000 tonnes ont été vendues à l’étranger, pour 179 millions d’USD.

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Pour développer l'écotourisme dans le Parc national d'U Minh Thuong Afin de développer l'écotourisme et d’en faire un secteur économique représentant une position importante dans la structure du secteur des services, le Parc national d'U Minh Thuong dans la province méridionale de Kiên Giang se concentre sur l'amélioration de la qualité et la diversification des activités touristiques.