16/03/2020 17:56
>>Le Japon s'apprête à évacuer des passagers âgés du bateau en quarantaine
>>Japon: un mort et des blessés à Tokyo après le passage d'un puissant typhon
>>Un puissant typhon s'abat sur Tokyo, quelques dégâts, transports très perturbés

Un tribunal de Yokohama (Japon) a prononcé lundi 16 mars la peine de mort à l'encontre d'un homme reconnu coupable d'avoir assassiné 19 handicapés mentaux en 2016, l'une des pires tueries de l'histoire récente du pays. Satoshi Uematsu, 30 ans, n'avait pas contesté être l'auteur de ce massacre à l'arme blanche dans une résidence pour handicapés mentaux à Sagamihara (banlieue ouest de Tokyo), où il avait auparavant travaillé. "La vie a été enlevée à 19 personnes. C'est d'une extrême gravité", a déclaré lundi 16 mars le juge Kiyoshi Aonuma. "Il n'y a pas de place pour la clémence", a-t-il estimé. Le ministère public avait requis la peine de mort. Les avocats de M. Uematsu avaient plaidé non coupable durant son procès, affirmant que leur client était "mentalement perturbé" au moment des faits en raison de sa prise de produits stupéfiants. "Il a planifié son acte à l'avance et avait une intention extrême de tuer. Nous ne pouvons pas reconnaître là qu'il souffrait de maladies mentales liées à la marijuana", a déclaré lundi 16 mars le juge.

APS/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.