18/09/2018 06:36
Nguyên Thi Phuong Thao, pédégère de la Compagnie aérienne Vietjet, a partagé ses expériences lors du Sommet d’affaires du Vietnam tenu à Hanoï dans le cadre du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018.
>>Activités de Vietjet Air à la Foire internationale sur le tourisme de Hô Chi Minh-Ville
>>Grande promotion chez Vietjet à l'occasion de l'ouverture de sa nouvelle ligne Hanoï-Tokyo

La pédégère de Vietjet, Nguyên Thi Phuong Thao, s’exprime le 13 septembre au Sommet d’affaires du Vietnam.
Photo: Nam Khanh/CVN

Vêtue d’un áo dài (tunique traditionnelle des femmes vietnamiennes) d’un vert jaune, coiffée d’un chignon haut et d’une frange clairsemée, Nguyên Thi Phuong Thao a été la dernière intervenante lors du Sommet d’affaires du Vietnam (Vietnam Business Summit - VBS) tenu le 13 septembre à Hanoï.

Dans le cadre du dialogue "Vietnam - connexion et créativité: nouvelles opportunités d’affaires", la pédégère de Vietjet, en tant que représentante des entreprises vietnamiennes, et la pédégère de Citibank, Natasha Ansell, ont discuté et partagé leurs expériences de réussites commerciales au Vietnam.

La milliardaire vietnamienne a informé des succès de Vietjet, classée 22e dans la liste des 50 meilleures compagnies aériennes du monde choisies par Airfinance Journal, magazine économique spécialisé dans les secteurs de l’aviation et de l’aéronautique.

Mme Phuong Thao a indiqué que dès ses premiers jours d’activité, sa compagnie possédait déjà un esprit créatif, que les nouvelles tendances en termes de services aériens et de commerce en ligne étaient au cœur de sa stratégie, de même que les avancées technologiques..., entraînant un changement de paradigme au sein du secteur national de l’aviation.

Fondée en 2007 par Nguyên Thi Phuong Thao, Vietjet exploite actuellement 60 A320 et A321, effectue plus de 385 vols quotidiens, et a transporté depuis sa création plus de 60 millions de passagers. Ses 94 lignes aériennes desservent non seulement l’ensemble des principales destinations du Vietnam, mais encore Hong Kong, Taïwan (Chine), Singapour, République de Corée, Chine, Thaïlande, Myanmar, Malaisie, Cambodge...

Au premier semestre de l’année, la compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de 21.222 milliards de dôngs et un bénéfice avant impôt de 2.378 milliards, soit une croissance respectivement de 29% et 26% par rapport à la même période de l’année dernière.

Ces résultats, d’après Mme Thao, Vietjet les doit à l’accélération de l’application de technologies et à sa volonté constante de modernisation, en particulier de sa flotte.

La pédégère de Vietjet, Nguyên Thi Phuong Thao (centre), aux côtés de dirigeants vietnamiens et étrangers, le 13 septembre à Hanoï.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Selon les prévisions, en 2018, le transporteur aérien devrait recevoir 17 Airbus supplémentaires et commercer l’exploitation de ses nouveaux appareils de dernière génération, capables d’économiser jusqu’à 15% de carburant. Elle projette aussi de développer de nouvelles lignes internationales.

Mi-juillet 2018, Vietjet a signé un contrat d’achat de 100 B 737  MAX 10 d’une valeur de 12,7 milliards de dollars, et de 50 A321neo de 7 milliards. Ce qui devrait assurer en 2025 la synchronisation de sa nouvelle flotte, au service du plan d’établissement d’une alliance aérienne dans la région et dans le monde.

"Nous encourageons toujours nos employés à respecter les +Quatre s’il vous plaît+ (Bonjour, Pardon, Merci, S’il vous plaît) et les +Quatre toujours+ (Toujours souriant, toujours doux, toujours compréhensif, toujours serviable). Bien que nous soyons à l’ère 4.0 où les machines remplaceront progressivement les humains, ceux qui travaillent dans le secteur tertiaire doivent encore apprendre aux machines à savoir sourire aux clients", a partagé Mme Thao à la communauté des entreprises.


Vietnam Business Summit

Le Sommet d’affaires du Vietnam (Vietnam Business Summit - VBS) a fait partie du Forum économique mondial sur l’ASEAN (WEF ASEAN) 2018, organisé du 11 au 13 septembre à Hanoï. Le VBS a réuni un millier de participants tant vietnamiens qu’étrangers.

"Grâce à nos efforts et à nos rêves, nous sommes une des entreprises qui ont apporté le plus de changements positifs au secteur de l’aviation", a insisté Nguyên Thi Phuong Thao.

À cette occasion, la pédégère de Vietjet a envoyé aux start-up vietnamiennes un message indiquant que ce n’est pas la technologie qui change le monde mais c’est bel et bien le rêve de l’homme qui le fait évoluer. "La technologie sert uniquement d’outil, la créativité vient de nos rêves".

"Ne pas compromettre ses rêves"

Elle a donc conseillé ceci aux entrepreneurs: "Ne compromettez pas vos rêves! Ayez de grands rêves et transformez vos aspirations en actes concrets du quotidien! Appliquez l’esprit de numérisation et d’automatisation de la 4e révolution industrielle dans votre vie et dans chaque processus d’opération de vos entreprises".

"Vietjet fonctionne dans ce contexte. Nous arrivons toujours en tête en matière de tendance 4.0 et créons ainsi de nouvelles orientations de consommation", a déclaré Mme Thao.

Vietjet se classe au 22e rang dans la liste des 50 meilleures compagnies aériennes du monde choisies par Airfinance Journal.
Photo: Vietjet/CVN

D’après elle, avant que la vague 4.0 ne déferle, cela faisait cinq à sept ans déjà que sa compagnie appliquait de nouvelles technologies telles que billet élec-tronique, enregistrement et réservation informatiques. "De nos jours, grâce aux nouvelles technologies, il suffit d’un téléphone intelligent pour acheter vos billets d’avion, vous enregistrer, réaliser vos formalités aériennes, où que vous soyez", a-t-elle expliqué.

Elle a souligné aussi que ces changements n’étaient pas uniquement destinés aux passagers vietnamiens. En effet, de nombreux visiteurs, venus de Chine et des Philippines notamment, bénéficient aussi de ces avancées technologiques.

Selon elle, "nous constatons un fort désir d’innovation de la part du gouvernement". Aux yeux de la femme d’affaires, le gouvernement a déployé des efforts en matière de créativité et d’actions, posant des bases solides où les entreprises peuvent opérer activement et se développer.

Mme Thao a estimé que les entreprises n’étaient pas livrées à elles-mêmes, qu’elles se développaient en effet dans un pays de start-up, dans une communauté de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) considérée comme la plus dynamique du monde.

Pour elle, bien que le Vietnam ait connu un départ plutôt lent et qu’il se heurte encore à de nombreuses difficultés, il a obtenu de miraculeuses réalisations reconnues internationalement. Les opportunités sont toujours à portée de main, surtout pour un pays comme le Vietnam où la population est importante et jeune, et où le taux d’internautes est très élevé.

Lors du Sommet d’affaires du Vietnam, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que ces derniers temps, l’environnement des affaires du pays s’était nettement amélioré, permettant aux grandes entreprises nationales d’être capables de concurrencer leurs homologues internationales. Ces sociétés sont également membres du Forum économique mondial (WEF), parmi elles Viettel, Vingroup, FPT, Vietjet, Hoà Phát, Sovico, pour n’en citer que quelques-unes.

Hoàng Phuong/CVN





 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.