22/03/2018 11:37
La Commission européenne (CE) a exhorté le Vietnam à montrer sa volonté de transformer ses engagements en actions concrètes pour remédier à la situation du "carton jaune" de la CE sur la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), a souligné le commissaire chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche de la CE, Karmenu Vella.
>>Le Parlement européen veut interdire la pêche électrique dans l'UE
>>Les fruits de mer vietnamiens cherchent à revoir la vie en vert en UE
>>Les entreprises vietnamiennes s’engagent à lutter contre la pêche INN

Le commissaire chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche de la CE, Karmenu Vella, a accordé une interview au correspondant de l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA) sur la position de l’Union européenne (UE) à propos de cette affaire liée au secteur de la pêche du Vietnam.

Le commissaire chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche de la CE, Karmenu Vella.
Photo : UE/CVN
Appréciant les efforts du Vietnam pour améliorer la situation après que l'UE ait imposé un "carton jaune" sur l’INN, Karmenu Vella se félicite des engagements de haut niveau des autorités vietnamiennes, en particulier du plan d'action élaboré par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural pour mettre en œuvre des mesures urgentes pour  résoudre ce problème de "carte jaune" lancé en octobre 2017.

Selon Karmenu Vella, la promulgation d'une mesure prédéterminée (carte jaune) pour le Vietnam en tant que pays non coopératif dans la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée en octobre 2017 est un processus de dialogue qui commence en 2012.

Les bonnes pratiques de pêche favorisent les exportations de produits de la mer vietnamiens.
Photo : VGP/CVN  

C'est juste un problème d'avertissement, mais aucune sanction commerciale n'a été mise en place. L'objectif de la politique INN de l'UE est d'établir une relation de coopération avec les autorités compétentes des pays concernés afin d'alerter, en mettant l'accent sur l'environnement juridique et la gestion concernant des obligations internationales des pays concernés dans la lutte contre la pêche INN.

La CE est disposée à coopérer et assister les autorités vietnamiennes dans le processus de réforme dans le but de prévenir la pêche INN. D'ici à avril 2018, six mois après le carton jaune, les autorités vietnamiennes devraient fournir un rapport sur les progrès de leur plan d'action.

Transformation de crevettes.
Photo : VNA/CVN

Évaluant la possibilité pour l'UE de retirer le "carton jaune" au cours des six premiers mois, le commissaire  Karmenu Vella a déclaré que toutes les mesures prises par le Vietnam pour remédier à la situation seront soigneusement examinés. La possibilité de retirer le "carton jaune" ne pourra devenir réalité que si tous les problèmes mentionnés sont résolus.

Il a également noté que si les résultats montrent que la situation ne s'est pas améliorée, la Commission européenne pourrait déployer des formalités pour envisager l'inclusion d'un pays non coopératif dans la lutte contre la pêche INN, c’est-à dire l'interdiction complète des exportations de produits de la mer vers l'UE - et demandera au Conseil européen d'inscrire les pays non coopératifs contre la pêche illégale.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Le tourisme vietnamien séduit les Bangladais Les voyagistes vietnamiens devraient accorder plus d'attention au marché bangladais, tout en favorisant la coopération avec des partenaires bangladais pour concevoir des circuits touristiques adaptés aux Vietnamiens et aux Bangladais, a déclaré l’ambassadeur du Vietnam au Bangladesh, Trân Van Khoa.