25/06/2018 21:59
Les efforts consentis ces six derniers mois par le gouvernement, les entreprises et les localités côtières ont permis au Vietnam de perfectionner progressivement neuf critères sur la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) avancés par la Commission européenne (CE).
>>Des pêcheurs vont bloquer plusieurs ports européens pour protester contre la pêche électrique
>>Le Vietnam prend en haute considération la coopération avec l'UE

Le Vietnam a pris une série de mesures pour lutter contre la pêche INN.
Photo: VNA/CVN

Le gouvernement a publié une série de textes et mesures, y compris l’application des règles, l’organisation des séminaires pour sensibiliser les pêcheurs, le renforcement de la coopération avec les pays côtiers et insulaires pour prévenir la pêche INN. Il a tenu des dialogues avec l’UE sur les efforts visant à améliorer la gestion de la pêche, l’envoi d’observateurs, dont beaucoup sont d’anciens capitaines de pêche, à bord des chalutiers pour renforcer la surveillance des captures.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MARD) et la Direction des pêches et l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP) ont demandé à tous d’observer les politiques relatives à la pêche et au développement de la flotille de pêche.

Le secrétaire général de la VASEP, Truong Dinh Hoe, a fait savoir que la VASEP s’est coordonnée avec les localités concernées pour s’assurer que les capitaines de pêche tiennent le journal de pêche à des fins d’inspection. L’association a également proposé au gouvernement d’offrir un soutien plus actif en matière d’infratructures, d’équipements et de technologies aux pêcheurs, a-t-il ajouté.

Le MARD a demandé à la Direction des pêches de réviser, d’entretenir le système de surveillance satellitaire des navires de pêche hauturière (Movimar) et de continuer d’améliorer des fonctionnalités des applications installées sur ces navires pour la période 2018-2020.

La Direction des pêches a mis au point une base de données nationale sur les pêches qui intègre les données relatives aux navires de pêche, y compris l’enregistrement, les licences, les carnets de pêche et un logiciel généralement accepté (VNFishBase) utilisé dans huit provinces côtières. La pêche est la pierre angulaire de l’économie vietnamienne et, depuis 2006, la nation est classée parmi les dix premiers pays exportateurs de produits de la pêche, aux côtés des États-Unis, de la Chine et de la Norvège, selon la VASEP.

Le 23 octobre 2017, la CE a lancé un avertissement au Vietnam au motif que le pays n’a pas fait assez aux yeux de Bruxelles pour combattre la pêche INN. Elle a également proposé de coopérer avec le Vietnam pour améliorer la situation. Si les problèmes sont résolus, le pays concerné recevra un "carton vert" ou un "carton rouge" dans le cas contraire où il fera l’objet d’une série de mesures qui vont jusqu’à la possible exclusion de ses produits issus de la pêche dans l’UE.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.